Modifié le 11 juillet 2019 à 17:05

Une tornade fait sept morts et des dizaines de blessés en Grèce

Une tornade fait six morts au nord de la Grece
Une tornade fait six morts au nord de la Grece L'actu en vidéo / 1 min. / le 11 juillet 2019
Au moins sept personnes, dont deux enfants, ont péri et 23 personnes ont été blessées lors d'une violente tornade accompagnée de grêle qui s'est abattue mercredi soir sur les stations balnéaires bondées de Chalcidique, au nord de la Grèce.

La tornade a duré une vingtaine de minutes, selon des témoins interviewés par la télévision publique grecque ERT.

La chute d'un arbre a tué un Russe et son fils de deux ans dans un hôtel de la station balnéaire de Kassandra, à 70 kilomètres de Thessalonique, la deuxième ville de Grèce, a déclaré une source policière.

Dans la localité proche de Propontida, un couple tchèque a péri quand leur caravane a été entraînée par de violentes rafales. Une Roumaine et son enfant ont été mortellement atteints lorsque le toit d'un bâtiment a été emporté, selon la même source.

"Phénomène inédit"

"C'était un phénomène inédit", avec "des vents très forts" et "de violents orages de grêle", a déclaré le responsable de la Protection civile. "

Selon la police portuaire, un pêcheur sexagénaire est porté disparu. Des dizaines de blessés légers ont été transférés vers les hôpitaux, selon le service de la Protection civile. Des images diffusées par ERT montrent des voitures renversées, des chutes d'arbres, des toitures emportées et des coulées de boue.

Au moins 140 pompiers participent aux opérations de sauvetage. Le ministre de la Protection du citoyen a quitté Athènes dans la soirée pour se rendre sur place, et d'autres responsables du nouveau gouvernement de Kyriakos Mitsotakis, issu des élections législatives de dimanche, sont également attendus.

Avant la tornade qui vient de se produire dans le nord, la Grèce avait été affectée ces deux derniers jours par de fortes températures atteignant 37 degrés Celsius.

ats/pym

Publié le 11 juillet 2019 à 07:11 - Modifié le 11 juillet 2019 à 17:05

Une supercellule

Les violents orages qui ont touché la région de Thessalonique dans la nuit de mercredi a jeudi, se sont développés au passage d’une dépression qui circulait la veille sur le Sud de l’Italie. L’arrivée d’air froid sur la région - où les températures avait localement atteint les 37 degrés dans la journée - a joué un rôle important, mais l’allure générale des courants en altitude et des caractéristiques propices aux phénomènes tourbillonnaires, dans les couches supérieures de l’atmosphère, ont également été déterminants.

Après de premiers orages en début de soirée, une supercellule s’est développée en deuxième moitié de nuit. Reconnaissable à son front de rafale prenant la forme d’un arc de cercle, cette dernière a atteint son pic d’activité sur la région de Thessalonique, avec l’avènement d’une tornade mais également avec la formation de grêlons particulièrement dévastateurs. La Grèce est régulièrement touchée par les tornades mais il est rare qu’elles fassent un nombre si élevé de victimes.