Modifié le 11 juillet 2019 à 21:31

Slimane Chenine président de l'Assemblée populaire nationale algérienne

Le député islamiste Slimane Chenine a ét après son élection, ce 10 juillet 2019 à Alger.
Slimane Chenine président de l'Assemblée populaire nationale algérienne Le Journal horaire / 1 min. / le 11 juillet 2019
Le député islamiste Slimane Chenine a été élu mercredi soir président de l'Assemblée populaire nationale algérienne (APN), en remplacement du démissionnaire Mouad Bouchareb, a annoncé la télévision nationale.

L'Algérie est le théâtre depuis février d'un mouvement populaire de contestation inédit qui a poussé Mouad Bouchareb à démissionner le 2 juillet.

Slimane Chenine, président du groupe parlementaire d'une alliance formée par trois partis islamistes de l'opposition, va le remplacer à  la tête de l'Assemblée populaire nationale algérienne (APN), a annoncé mercredi soir la télévision nationale.

Présenté par l'alliance formée par les partis Ennhada, Adala et El Bina, qui compte 15 sièges à l'APN, le nouveau président a été "plébiscité" lors d'un vote à main levée en séance plénière, a précisé l'agence de presse officielle APS.

Un islamiste soutenu par la majorité

Slimane Chenine a été élu grâce aux voix des députés du Front de libération nationale (FLN) et du Rassemblement national démocratique (RND), détendeurs à eux deux de la majorité absolue des 462 élus de la Chambre basse.

Peu avant le vote, le groupe parlementaire du FLN avait en effet annoncé son soutien à sa candidature, précisant qu'il "renonçait à son droit" de présenter un candidat "par souci de faire prévaloir l'intérêt suprême sur l'intérêt partisan".

"L'opinion nationale retiendra que la majorité peut accorder à la minorité la présidence de l'APN", a déclaré le nouveau président de l'assemblée, à l'issue de son élection.

afp/nnad

Publié le 11 juillet 2019 à 05:07 - Modifié le 11 juillet 2019 à 21:31