Publié le 10 juillet 2019 à 22:44

Le sarcophage recouvrant la centrale de Tchernobyl a été mis en service

La structure mesure 108 mètres de haut et pèse 36'000 tonnes.
Le sarcophage recouvrant la centrale de Tchernobyl a été mis en service Le Journal de 22h30 / 1 min. / le 25 avril 2019
L'arche de confinement recouvrant le réacteur nucléaire accidenté de Tchernobyl, en Ukraine, a été mise en service mercredi. Elle doit assurer la sécurité du site pour les 100 ans à venir.

Construite par le consortium français Novarka, coentreprise des groupes français Bouygues et Vinci, la structure de 108 mètres de haut et 36'000 tonnes a été mise en place en 2016 avec plusieurs années de retard. Elle a été totalement achevée en décembre 2018 et a été placée désormais sous le contrôle des autorités.

La mise en service de l'arche, qui doit assurer la sécurité du site pour les 100 ans à venir, va permettre le démantèlement du dôme précédent installé par les liquidateurs soviétiques. Son coût d'environ 1,7 milliard de francs suisses a été financé par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la communauté internationale.

"Pour protéger la planète entière"

"Il s'agit d'une nouvelle étape dans la transformation de Tchernobyl en un environnement sûr et sans danger", a assuré la BERD dans un communiqué. "Aujourd'hui, nous recevons les clés de l'installation, créée par les efforts communs de dizaines de pays afin de protéger la planète entière et l'humanité de la contamination radioactive", a pour sa part déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky, présent à la cérémonie officielle.

Trois quarts de l'Europe contaminés en 1986

Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl avait explosé le 26 avril 1986 contaminant, selon certaines estimations, jusqu'aux trois quarts de l'Europe. Après cette catastrophe, les autorités avaient évacué des centaines de milliers de personnes et un vaste territoire, couvrant plus de 2000 kilomètres carrés, est resté abandonné.

Trois autres réacteurs de la centrale avaient continué de fonctionner après le drame mais le dernier a été arrêté en 2000, marquant la fin de toute activité industrielle à Tchernobyl.

afp/oang

Publié le 10 juillet 2019 à 22:44