Modifié

Les idées fausses sur les vaccins sont répandues dans l'Union européenne

Le scepticisme face aux vaccins reste relativement haut dans l'Union européenne. [Seth Wenig - Keystone]
Les idées fausses sur les vaccins sont répandues dans l'Union européenne / Le Journal horaire / 19 sec. / le 26 avril 2019
Si une large majorité des Européens pensent que les vaccins sont efficaces, les idées fausses et la méconnaissance de leurs effets sont assez répandues, selon un sondage paru vendredi. De quoi inquiéter la Commission européenne.

L'exécutif européen, inquiet notamment de la multiplication des cas de rougeoles (leur nombre a triplé dans l'UE entre 2016 et 2017, pour monter à plus de 1200 l'an dernier, et une trentaine de décès), a publié un sondage Eurobaromètre spécial sur l'attitude des Européens vis-à-vis de la vaccination.

En Suisse également, Les cas de rougeole ont doublé en mars et continuent d'augmenter.

"Les décisions individuelles affectent la population de l'UE dans son ensemble", a souligné Jyrki Katainen, un des vice-présidents de la Commission, qui a chapeauté le dossier.

Une confiance entamée en Europe

Les vaccins sont "aussi une question de solidarité" à l'égard des populations trop fragiles pour être vaccinées, et par là-même mises en danger par des personnes décidant de ne pas se faire vacciner, a ajouté Jyrki Katainen.

Selon lui, l'Union européenne "est la région du monde avec la confiance la plus faible dans la sécurité et l'efficacité des vaccins".

Craintes pour le système immunitaire

Si dans l'ensemble des 28 Etats membres au moins deux tiers des personnes considèrent que les vaccins sont testés rigoureusement, en moyenne un tiers des personnes (31%) pensent à tort que les vaccins fragilisent le système immunitaire.

Et dans 16 pays, au moins la moitié des personnes interrogées affirment que les vaccins peuvent "souvent produire des effets secondaires graves", dont la France (60% des personnes interrogées).

>> Revoir le reportage de 36,9° qui traite du scepticisme grandissant face aux vaccins:

36,9° [RTS]
Vaccins : pourquoi font-ils peur ? / 36,9° / 60 min. / le 5 septembre 2018

Difficultés pour corriger l'information

"Il n'y a pas de façon simple de corriger l'information, en particulier dans le contexte des réseaux sociaux", a regretté Jyrki Katainen, même si la cellule de la Commission en charge de la désinformation planche aussi sur les questions de santé.

"Plus nous parlons de vaccination et des idées fausses ou de méconnaissance, plus nous avons de chances de faire passer le bon message", a-t-il poursuivi.

Le 12 septembre, un sommet sur la vaccination sera organisé à Bruxelles par la Commission avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon Jyrki Katainen, seuls quatre pays ont atteint le seuil des 95% de personnes vaccinées contre la rougeole: la Hongrie, le Portugal, la Slovaquie et la Suède.

ats/ther

Publié Modifié

Donald Trump appelle les parents à vacciner leurs enfants

Aux Etats-Unis, Donald Trump a insisté vendredi sur l'importance de la vaccination face à l'épidémie de rougeole. La maladie connaît sa pire résurgence aux Etats-Unis depuis son élimination officielle dans le pays en 2000.

"Il faut qu'ils se fassent vacciner, c'est très important", a déclaré Donald Trump depuis les jardins de la Maison Blanche.

L'épidémie américaine se concentre dans des poches où le nombre d'enfants non vaccinés est important, notamment dans certains quartiers de New York et près de Detroit. La plupart des cas ont été importés de pays étrangers, dont Israël et l'Ukraine, selon les autorités sanitaires fédérales.