Modifié le 22 avril 2019 à 22:31

Après des attentats, "les touristes reviennent toujours"

Colombo au Sri Lanka, le 22 avril 2019.
Attentats au Sri Lanka: coup dur pour le tourisme? Interview de Robert Lanquar Forum / 5 min. / le 22 avril 2019
Alors que les attaques de dimanche au Sri Lanka ont notamment visé des hôtels à Colombo, un expert du tourisme a estimé lundi à la RTS que le secteur du tourisme ne devrait pas trop souffrir: "les touristes reviennent toujours."

Le secteur du tourisme est en pleine croissance au Sri Lanka depuis la fin de la guerre civile il y a 10 ans, puisqu'il pèse plus de 10% dans le PIB du pays, ce qui représente un énorme enjeu.

Le Sri Lanka est "en train de venir au premier plan de la scène touristique internationale. Les taux de croissance depuis 2009 sont fantastiques (+30% en 2014, +18,3% entre 2017-2018)", a relevé lundi Robert Lanquar, économiste et expert du tourisme, dans l'émission Forum. L'île compte ainsi plus de de 2,3 millions d'arrivées touristiques internationales.

"Effet dévastateur exagéré"

Pour l'expert, craindre un "effet dévastateur" sur le tourisme après les attentats est "exagéré". Même le tour opérateur Kuoni, qui a interrogé au cours des dernières 24 heures une centaine de ses clients sur place, a annoncé qu'aucun d'entre eux n'envisageait de rentrer en Europe, a-t-il encore indiqué. 

Rappelant les attentats de Bali en 2002, de Bombay en 2008, en Tunisie en 2015, l'expert relève que "les touristes reviennent toujours".

Propos recueillis par Mehmet Gultas/lan

Publié le 22 avril 2019 à 22:17 - Modifié le 22 avril 2019 à 22:31