Modifié le 29 mars 2019 à 09:33

L'Inde désormais capable d'abattre des satellites dans l'espace

Le Premier ministre indien a annoncé la nouvelle sur toutes les télévisions indiennes.
L'Inde désormais capable d'abattre des satellites dans l'espace Le Journal horaire / 1 min. / le 27 mars 2019
L'Inde a rejoint mercredi le club très fermé des nations capables d'abattre par un tir de missile un satellite dans l'espace, a annoncé son Premier ministre Narendra Modi, assurant néanmoins ne pas vouloir "créer une atmosphère de guerre".

Une agence de recherche militaire indienne, la DRDO, a procédé mercredi à la destruction d'un satellite indien en orbite terrestre basse par un missile lancé depuis une île au large de l'État d'Odisha (est), devenant le quatrième pays au monde à parvenir à cette prouesse technologique. Cette "mission Shakti" ("Force" en hindi) a duré trois minutes.

"Il y a peu, nos scientifiques ont abattu un satellite en orbite basse à une distance de 300 kilomètres", a déclaré Narendra Modi lors d'une allocution télévisée à la nation, qui intervient à deux semaines du début des élections législatives dans le géant d'Asie du Sud.

"C'est un moment de fierté pour l'Inde", a-t-il lancé, estimant que son pays de 1,25 milliard d'habitants rejoignait ainsi les "superpuissances de l'espace". Seuls les États-Unis, la Russie et la Chine ont déjà fait la démonstration d'une technologie similaire.

Une militarisation de l'espace qui inquiète

La militarisation de l'espace est un sujet d'inquiétude dans un monde moderne où les satellites sont vitaux aux télécommunications, servent à suivre les événements météorologiques ou à des fins de renseignement militaire.

"L'Inde n'a aucune intention de se lancer dans une course aux armements dans l'espace", a assuré New Delhi. "Nous avons toujours soutenu que l'espace doit être utilisé uniquement à des fins pacifiques."

Ce test ne devrait cependant pas passer inaperçu des grands rivaux de l'Inde dans la région, le frère ennemi pakistanais - avec lequel les tensions sont très vives ces dernières semaines - et le géant chinois, selon les experts.

Des élections au mois d'avril

L'annonce du gouvernement indien survient alors que Narendra Modi espère remporter les élections qui débuteront le 11 avril et pour lesquelles 900 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. Les résultats seront annoncés le 23 mai.

Si le monde politique indien a salué cette avancée technologique et félicité les agences gouvernementales derrière le projet, les adversaires de Modi l'ont accusé de s'en servir comme propagande électorale à quelques jours du vote et se sont interrogés sur son timing.

>> Ecouter l'interview de Tony Fortin, chargé d'études à l'Observatoire des armements, dans l'émission Tout un monde:

L'Inde rejoint le club très fermé des nations capables de détruire un satellite dans l'espace.
Space research organization - EPA/Keystone
Tout un monde - Publié le 29 mars 2019

afp/ther

Publié le 27 mars 2019 à 17:34 - Modifié le 29 mars 2019 à 09:33