Modifié le 25 mars 2019 à 16:50

L'ex-militant d'extrême gauche Cesare Battisti reconnaît quatre meurtres

Cesare Battisti, photographié en 2012 lors de la présentation d'un livre sur son expérience en prison à Rio de Janeiro.
Cesare Battisti reconnaît sa responsabilité dans quatre meurtres Le Journal horaire / 20 sec. / le 25 mars 2019
L'ancien activiste d'extrême gauche italien Cesare Battisti, 64 ans, a reconnu lundi sa responsabilité dans quatre meurtres, perpétrés dans les années 70 et pour lesquels il a déjà été condamné.

Si Cesare Battisti a déjà été condamné à la perpétuité pour ces quatre crimes, il n'avait encore jamais avoué sa participation. Lundi, il a reconnu toutes les charges pesant contre lui, a déclaré le procureur de Milan, cité par les médias. Ce dernier précise que ce revirement est intervenu au cours d'un interrogatoire mené samedi et dimanche.

La figure des "années de plomb" a également présenté ses excuses aux familles de ses victimes pour la douleur causée, a ajouté le procureur.

Condamnation en 1981

Pour rappel, Cesare Battisti a été condamné en 1981 pour les meurtres suivants: celui, en 1978 du gardien de prison Antonio Santoro, et celui, en 1979, d'Andrea Campagna, un chauffeur de la police.

Il a aussi été condamné pour complicité dans deux autres crimes: le meurtre d'un bijoutier en 1979 et celui d'un boucher.

Cesare Battisti a été capturé à la mi-janvier en Bolivie après 40 ans de cavale, dont une quinzaine en France, et expulsé vers l'Italie. Après son retour à Rome, il a été transféré dans une prison de haute sécurité en Sardaigne où il purge sa peine.

>> Lire aussi: Retour en Italie et perpétuité pour Cesare Battisti, arrêté en Bolivie

afp/ani

Publié le 25 mars 2019 à 15:43 - Modifié le 25 mars 2019 à 16:50