Modifié

La Suisse et les pays nordiques, ces champions du monde du bonheur

Géopolitis: Bonheur national [Arnd Wiegmann - Reuters]
Bonheur national / Géopolitis / 26 min. / le 17 mars 2019
Ces dernières années, les pays nordiques et la Suisse monopolisent la tête du classement World Happiness Report. Quels sont les secrets du bien-être des peuples et comment le mesurer? Décryptage dans Géopolitis.

La Finlande, c'est le pays le plus heureux du monde. C'est en tout cas la conclusion du World Happiness Report 2018 publié par les Nations unies. Au jeu du bonheur national, la Norvège, le Danemark et la Suisse, en 2015, se sont déjà hissés sur la première place du podium.

"Ce que ces pays ont en commun, ce n'est pas seulement un niveau de vie élevé, mais c'est aussi un faible taux de corruption, des institutions publiques très fortes, beaucoup de soutien social et de lien entre les gens", explique l'économiste et conseiller national socialiste Samuel Bendahan, invité dans Géopolitis. La Finlande se distingue en effet par des services publics efficients, comme le système de santé ou le système scolaire. Les Finlandais estiment avoir la meilleure police du monde. La passion finlandaise pour le sauna - plus 2 millions de saunas pour 5,5 millions d'habitants - c'est aussi cela le bonheur!

Le rapport de Nations unies met aussi en avant une très bonne intégration des immigrés. "Lorsqu'on crée des ghettos communautaires, quand on connaît mal l'autre, on en a plus peur. Et la peur n'est pas un sentiment qui favorise le bonheur", poursuit Samuel Bendahan.

Les pays les plus heureux du monde en 2018, selon le World Happiness Report. [Emilie Benvegnin - RTS/Géopolitis]Les pays les plus heureux du monde en 2018, selon le World Happiness Report. [Emilie Benvegnin - RTS/Géopolitis]

L'argent fait le bonheur... jusqu'à 75'000 dollars

Inutile de vous dire que l'argent ne fait pas le bonheur, mais qu'il y contribue grandement. Il y contribue en tout cas jusqu'à un certain niveau de salaire, selon le prix Nobel d'économie Daniel Kahneman. En résumé, il estime qu'au-delà de 75'000 dollars de revenu annuel aux Etats-Unis, une augmentation de salaire n'apporte aucun surplus de bonheur. "Ce niveau dépend des pays", souligne Samuel Bendahan. "En Suisse, on estime ce seuil entre 80'000 et 100'000 francs de revenu".

Ceci explique sans doute pourquoi les Etats-Unis reculent année après année au classement du bonheur mondial, alors que le pays reste le plus riche de la planète.

Le fait d'avoir des mesures plus efficaces du bonheur, changerait beaucoup notre manière de faire de la politique.

Samuel Bendahan, économiste, conseiller national PS VD. [DR]
Samuel Bendahan, économiste

Comment mesurer le bonheur?

Pour quantifier le bonheur des gens, la meilleure méthode est certainement de leur poser directement la question. C'est ainsi que procède le rapport de l'ONU. À une série de questions sur la perception de la qualité de vie, un échantillon de 1000 personnes répond sur une échelle de 1 à 10. La palette est large: accès à l'emploi, aux soins, lien social ou sentiment de sécurité. A ce ressenti subjectif du bien-être, les chercheurs intègrent ensuite des paramètres statistiques comme le PIB par habitant, l'espérance de vie ou le niveau des libertés.

Le Bhoutan est le seul pays au monde à avoir introduit le Bonheur national brut (BNB), délaissant le Produit intérieur brut (PIB), indicateur de mesure des richesses uniquement monétisables d'un pays. Le BNB englobe par exemple la sauvegarde de l'environnement et la bonne gouvernance dans son calcul.

"Le fait d'avoir des mesures plus efficaces du bonheur changerait beaucoup notre manière de faire de la politique", ajoute Samuel Bendahan. "Si on ne se focalise pas seulement sur des indicateurs économiques, mais aussi sur le ressenti des gens, sur la diversité et la qualité des relations, je pense qu'on mènerait de meilleures politiques publiques".

Mélanie Ohayon

Publié Modifié

La journée internationale du bonheur le 20 mars

Le bonheur se célèbre chaque année le 20 mars, depuis 2013. A l'initiative du Bhoutan, l’Assemblée Générale des Nations unies a adopté en 2012 une résolution à l'origine de cette journée mondiale.

Depuis 2010, une organisation internationale, la Ligue mondiale pour le droit au bonheur, essaie de convaincre les Etats du monde d'inscrire dans leurs constitutions la recherche du bonheur comme droit inaliénable. Ce droit figue notamment dans la Déclaration d'indépendance américaine, la Constitution japonaise et sud-coréenne.