Modifié le 14 mars 2019 à 09:33

Donald Trump immobilise les avions Boeing 737 MAX 8 et MAX 9

Donald Trump immobilise les avions Boeing 737 MAX 8 et MAX 9
BOEING TRUMP L'actu en vidéo / 1 min. / le 13 mars 2019
Le président américain a pris la décision mercredi de clouer au sol les avions Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 jusqu'à ce que leur constructeur trouve une solution. Une cinquantaine de pays dans le monde avaient déjà pris une telle décision.

Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi que tous les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 seraient cloués au sol aux Etats-Unis, après qu'un avion d'Ethiopian Airlines s'est écrasé, faisant 157 morts.

>> Lire: Crash d'un Boeing éthiopien avec 157 personnes à bord, aucun survivant

"Nous allons décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9", a déclaré Donald Trump depuis la Maison Blanche. "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue", a-t-il ajouté.

Il a aussi affirmé que toutes les compagnies aériennes et tous les pilotes avaient été notifiés de l'immobilisation des avions et que cette décision s'appliquerait "avec effet immédiat".

L'action Boeing a immédiatement décroché à Wall Street après l'annonce.

>> Regarder: Après un double crash du Boeing 737 MAX 8, plusieurs compagnies le retirent provisoirement du service

Après un double crash du Boeing 737 MAX 8, plusieurs compagnies le retirent provisoirement du service.
19h30 - Publié le 11 mars 2019

En attente des résultats de l'enquête

"L'immobilisation au sol restera en vigueur pendant l'enquête, qui comportera l'examen des informations tirées des boîtes noires et des enregistrements de la cabine de pilotage", a déclaré la direction américaine de l'action civile (Federal Aviation Authority, FAA).

La FAA observe que certaines données montrent "des similitudes" entre la catastrophe d'Ethiopian Airlines et celle de la compagnie indonésienne Lion Air survenue en octobre 2018.

Elle évoque de "nouvelles informations tirées de l'épave concernant la configuration de l'appareil juste après le décollage (...) conjuguées à de nouvelles données affinées tirées du traçage par satellite de la trajectoire de l'appareil".

En Europe déjà

Plusieurs Etats européens avaient déjà suspendu l'autorisation de vol des Boeing 737 MAX mardi après-midi, à commencer par la Grande-Bretagne, suivie notamment par l'Allemagne et la France.

Puis l'Agence européenne pour la sécurité aérienne a annoncé l'interdiction de vol pour les Boeing 737 MAX dans le ciel européen dès 20 heures, y compris en Suisse, qui participe aux travaux de cette agence européenne.

>> Le décryptage de La Matinale:

Les USA interdisent eux aussi les Boeing 737 MAX de vol.
Tannen Maury - Keystone/EPA
La Matinale - Publié le 14 mars 2019

sjaq et les agences

Publié le 13 mars 2019 à 19:58 - Modifié le 14 mars 2019 à 09:33

Second crash en moins de six mois

Le crash, qui a fait 157 morts de 35 nationalités, est le second en moins de six mois pour le Boeing 737 MAX 8.

Dans des circonstances similaires, un avion du même type de la compagnie indonésienne Lion Air s'est écrasé fin octobre au large de l'Indonésie, faisant 189 morts.