Modifié

Combats intenses pour chasser l'EI de son dernier bastion en Syrie

En Syrie, l'assaut final contre le groupe État islamique est lancé par les Forces démocratiques syriennes. [RTS]
En Syrie, l'assaut final contre le groupe État islamique est lancé par les Forces démocratiques syriennes. / 12h45 / 1 min. / le 3 mars 2019
Les combats faisaient rage samedi entre les forces arabo-kurdes et les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui défendent leur dernier bastion dans la province orientale de Deir Ezzor en Syrie.

Encerclés depuis des semaines dans leur dernier carré, les derniers jihadistes sont retranchés dans des tunnels, au milieu d'un océan de mines, dans la périphérie Est du village de Baghouz, non loin de la frontière irakienne. Ce sont les Forces démocratiques syriennes (FDS), fer de lance de la lutte anti-EI en Syrie, qui sont engagées dans cette dernière bataille.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé le "progrès" des FDS. La prudence est toutefois de mise "en raison de la présence de nombreux tunnels" et de djihadistes armés "de ceintures explosives", a assuré un commandant sur le terrain, qui a dit s'attendre à des attentats suicide.

Soutien international

Soutenues par une coalition internationale anti-EI conduite par les Etats-Unis, les FDS, engagées depuis septembre dans cette offensive, avaient suspendu leurs opérations pendant plus de deux semaines pour épargner les civils et permettre leur évacuation. Des milliers de personnes -femmes et enfants surtout- ont ainsi pu quitter la région. Depuis décembre, au total quelque 53'000 personnes l'ont quittée, selon l'OSDH.

Une perte de la poche de Baghouz signifierait la fin territoriale du "califat" de l'EI qui a déjà entamé sa mue en organisation clandestine. Ses combattants ont fui dans le désert syrien qui s'étend du centre du pays à la frontière irakienne et parviennent toujours à mener des attentats meurtriers.

ats/cab

Publié Modifié

La localité de Baghouz