Modifié

La réforme de la Constitution cubaine a été approuvée à plus de 86%

Un bureau de vote à Cuba. [EPA/Estudio Revolucion - Keystone]
La réforme de la Constitution approuvée par référendum à Cuba / Le Journal horaire / 1 min. / le 26 février 2019
Les Cubains ont approuvé à 86% la réforme de la Constitution, soumise dimanche à référendum. Dans le nouveau texte, le marché, la propriété privée et les investissements étrangers sont reconnus comme partie intégrante de l’économie.

Au total, 7,8 millions de Cubains se sont rendus aux urnes, soit une participation de 84,41%.

Parmis eux, 6,8 millions ont voté "oui" et 766'400 se sont prononcés pour le "non". Selon l'organe électoral, il y avait également 2,5% de bulletins blancs et 1,6% considérés comme nuls.

Des campagnes intenses

L'opposition, illégale à Cuba, manifeste traditionnellement son désaccord face au pouvoir en appelant les électeurs à voter blanc ou à déposer des bulletins endommagés. Pour le référendum sur la réforme de la Constitution, qui permettait de voter "non", l'opposition a appelé à y répondre par le négatif, lors d'une intense campagne sur les réseaux sociaux.

De son côté, le gouvernement cubain a mené sa campagne pour le oui (#YoVotoSi), omniprésente sur les réseaux sociaux, à la télévision et sur les bus et commerces de l'île.

Plusieurs changements prévus

Le nouveau texte de la Constitution de 1976 rappelle le caractère "irrévocable" du socialisme comme système social du pays. Par contre, le caractère "communiste" de la société cubaine y est retiré. Le Parti communiste reste tout de même au-dessus de la Constitution, tout comme du droit international.

Dans cette nouvelle Constitution, le marché, la propriété privée et les investissements étrangers sont reconnus comme partie intégrante de l’économie, toujours soumise à l’embargo américain.

ats/sims

Publié Modifié