Modifié

Le pape veut une "bataille totale" contre les abus envers les mineurs

Le pape François lors du sommet sur les abus sexuels dans l'Eglise au Vatican, 24.02.2019. [Giuseppe Lami - EPA/Keystone]
Le pape François lors du sommet sur les abus sexuels dans l'Eglise au Vatican, 24.02.2019. [Giuseppe Lami - EPA/Keystone]
Le pape François a promis que l'Église catholique ne reculerait "devant aucun effort" pour traduire en justice les auteurs d'abus, en prenant la parole au dernier jour d'un sommet de l'Eglise catholique consacré au sujet.

Le pape François, au dernier jour de la conférence du Vatican sur les abus sexuels perpétrés sur des mineurs par des membres du clergé, a appelé à une "bataille totale" contre un crime qu'il a qualifié d'abominable.

Ce crime doit être "effacé de la face de la terre", a-t-il ajouté.

La définition juridique de la minorité, fixée à 14 ans au sein de l'église, sera relevée pour mieux protéger les mineurs, a dit le souverain pontife.

>> Ecouter aussi l'analyse de Jean-Baptiste Venditi dans le 12h30:

Le pape François lors du sommet sur les abus sexuels dans l'Eglise au Vatican, 24.02.2019. [Giuseppe Lami - EPA/Keystone]Giuseppe Lami - EPA/Keystone
Le pape François prend des mesures face aux abus sexuels commis au sein de l'Eglise / Le 12h30 / 2 min. / le 24 février 2019

Il a promis que les directives utilisées par les conférences épiscopales nationales pour prévenir les abus et punir les auteurs seraient revues et renforcées.

Auparavant, l'archevêque de Brisbane avait déclaré que l'Eglise catholique était devenue sa "pire ennemie" pour avoir dissimulé les abus sexuels perpétrés par le clergé et n'avoir pas écouté les victimes.

"Nous ne resterons pas impunis"

"Nous ne resterons pas impunis", avait déclaré l'Australien Mark Coleridge lors de l'homélie de la messe clôturant cette conférence de quatre jours convoquée par le pape François pour tenter de mettre fin au scandale.

Une religieuse a fustigé samedi l'hypocrisie de l'Eglise tandis qu'un cardinal reconnaissait que des dossiers avaient été détruits.

>> Lire: L'Eglise a "détruit" des dossiers sur des abus sexuels, admet un cardinal

reuters/pw

Publié Modifié

Pédophilie: la stratégie du pape en 8 points

1. La protection des enfants : accorder la priorité aux victimes et empêcher tout abus physique ou psychologique.

2. Un sérieux irréprochable, et tout faire pour livrer les criminels à la justice.

3. Une purification de l’institution pour éviter le renouvellement de ces monstruosités.

4. L’accent sera mis sur une formation plus stricte des candidats au sacerdoce, et exclure systématiquement les personnalités problématiques.

5. Il faudra aider les évêques du monde entier afin qu’aucun abus ne soit plus jamais couvert.

6. Accompagner les victimes et les écouter parce que « l’écoute guérit le blessé et nous guérit nous-mêmes » dit François.

7. S’attaquer à l’internet, et encourager les pays à limiter les sites pornographiques.

8. Combattre le tourisme sexuel, en collaborant avec les autorités internationales pour protéger les mineurs contre cette forme d’exploitation.