Modifié le 18 février 2019 à 11:31

Cyberattaque en Australie, sans doute l'oeuvre d'un État "sophistiqué"

Ici, le centre de sécurité des opération de Telstra, plus grand groupe télécom australien (Image d'illustration).
L’Australie accuse « un agent étatique sophistiqué » d’être responsable d’une cyberattaque contre le Parlement La Matinale / 1 min. / le 18 février 2019
Un gouvernement étranger a vraisemblablement mené une cyberattaque visant les parlementaires australiens en s'introduisant dans les réseaux informatiques des principaux partis politiques du pays, a déclaré lundi le Premier ministre Scott Morrison.

Il n'a toutefois pas désigné de suspect à ce stade.

En amont des élections fédérales prévues en mai prochain, il a été demandé ce mois-ci aux parlementaires de modifier en urgence leurs mots de passe informatiques après que les services du renseignement ont décelé une cyberattaque contre le réseau informatique du Parlement.

Les pirates informatiques ont pu ainsi s'introduire dans les réseaux des principaux partis politiques du pays, a dit Scott Morrison en dévoilant les conclusions initiales des enquêteurs.

Pas d'ingérence dans les élections

"Nos experts informatiques estiment qu'un acteur étatique sophistiqué est responsable de cette activité malveillante", a-t-il déclaré devant le Parlement.

Le chef du gouvernement n'a pas précisé quelles informations avaient été piratées, mais il a souligné qu'aucun élément ne suggérait une ingérence dans les élections.

Plusieurs analystes ont désigné la Chine, la Russie et l'Iran comme les plus probables commanditaires de cette attaque informatique.

reuters/ther

Publié le 18 février 2019 à 10:01 - Modifié le 18 février 2019 à 11:31