Modifié le 11 janvier 2019 à 19:13

L'opposant Martin Fayulu va saisir la Cour constitutionnelle en RDC

Les diplomates se sont montrés prudents sur les élections en RDC.
Le Conseil de sécurité de l'ONU saisi après les élections controversées en RDC Forum / 1 min. / le 11 janvier 2019
Arrivé deuxième de la présidentielle en République démocratique du Congo, le candidat de l'opposition Martin Fayulu a annoncé vendredi qu'il allait saisir la Cour constitutionnelle afin d'exiger le "recomptage des voix".

Nous allons demander au président de la Commission électorale (Céni) "de produire les procès-verbaux des bureaux de vote devant les témoins" et observateurs internationaux et congolais de l'élection, a déclaré Martin Fayulu lors d'un meeting devant ses partisans. Son camp a revendiqué la victoire avec 61% des suffrages du scrutin du 30 décembre.

"De la Cour, nous n'attendons pas l'annulation de l'élection mais le recomptage des voix", a-t-il dit pour convaincre ses partisans. Les candidats disposent de 48 heures après la proclamation des résultats pour déposer un recours devant la Cour constitutionnelle qui a ensuite huit jours pour l'examiner.

>> Lire aussi: A peine proclamée, la victoire de Félix Tshisekedi en RDC est contestée

Bras de fer aux Nations unies

Ce bras de fer avec la Céni s'est également joué ce vendredi aux Nations unies. La puissante Eglise catholique, qui affirme avoir déployé 40'000 observateurs le jour du vote, a demandé à l'ONU la publication des procès-verbaux" du scrutin "pour enlever les doutes".

La Commission électorale a de son côté exhorté le Conseil à soutenir les nouvelles autorités élues, soit Félix Tshisekedi, chef du parti historique de l'opposition, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), gagnant de la présidentielle avec 38,57% des voix, devant M. Fayulu (34,8%).

Violences dans les rues

Huit personnes, cinq civils et trois miliciens, ont été tuées jeudi lors des violences post-électorales en République démocratique du Congo, d'après un bilan définitif de la police.

agences/lgr

Publié le 11 janvier 2019 à 17:47 - Modifié le 11 janvier 2019 à 19:13