Modifié le 03 janvier 2019 à 17:26

Plus de 2000 migrants sont morts en traversant la Méditerranée en 2018

Des migrants secourus en Méditerranée le 9 juin 2018.
Plus de 2000 migrants sont morts en traversant la Méditerranée en 2018 Le Journal horaire / 18 sec. / le 03 janvier 2019
Un total de 2262 migrants sont morts en tentant de traverser la Méditerranée en 2018, selon des chiffres publiés par le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR). Le nombre de décès est en baisse par rapport à 2017.

Pas moins de 113'482 personnes sont arrivées en Europe par la mer. En 2017, le nombre d'arrivées par la mer s'élevait à 172'301 et 3139 personnes étaient estimées "mortes ou portées disparues" dans leur tentative de traversée, selon le HCR.

L'Espagne est redevenue l'an dernier la première porte d'entrée en Europe, avec 55'756 arrivées (contre 22'103 en 2017). L'Italie, qui a fermé ses ports aux bateaux humanitaires cet été, a enregistré 23'371 arrivées, en chute libre par rapport à 2017 (119'369), et la Grèce 32'497.

Crise diplomatique

En 2018, le premier pays d'origine des migrants était la Guinée (13'068 personnes), suivi du Maroc (12'745) et du Mali (10'347). La Syrie n'était que le 4e pays d'origine des arrivants, suivie de l'Afghanistan et de l'Irak.

L'accueil des migrants sauvés en mer a provoqué une crise diplomatique européenne après la fermeture des ports italiens, plusieurs navires humanitaires se retrouvant à errer en Méditerranée faute de savoir où accoster.

ats/gma

Publié le 03 janvier 2019 à 12:09 - Modifié le 03 janvier 2019 à 17:26

La Royal Navy appelée à la rescousse

En Angleterre, un navire de la Royal Navy est prêt à patrouiller dans la Manche pour contrer les tentatives croissantes de traversée par des migrants à bord de fragiles embarcations, rapporte jeudi la presse britannique. La demande émanerait du ministère de l'Intérieur.

Le navire de patrouille HMS Mersey pourrait être déployé dès jeudi, à la suite d'une demande écrite adressée par le ministre de l'Intérieur Sajid Javid à son collègue de la Défense, Gavin Williamson.