Publié le 26 décembre 2018 à 15:46

Première réunion sous l'égide de l'ONU entre les belligérants au Yémen

Une rue de Hodeida le 17 décembre 2018.
Première réunion des belligérants sous l'égide de l'ONU au Yémen Le Journal horaire / 0 min. / le 26 décembre 2018
Le chef des observateurs de l'ONU au Yémen a mis mercredi face à face représentants du gouvernement et des rebelles pour tenter de sauver la trêve dans la ville portuaire d'Hodeida, fragilisée par de nombreuses attaques.

"La réunion a commencé" à Hodeida, a déclaré, sous couvert d'anonymat, un responsable progouvernemental, disant s'attendre à de "bons résultats". Peu auparavant, un responsable de l'ONU a indiqué que la réunion "aura lieu comme prévu avec la présence de tous ses membres". La délégation du gouvernement est arrivée dans la ville contrôlée par les rebelles dans un convoi de voitures de l'ONU.

La réunion a été décrite comme une priorité de la mission du chef des observateurs de l'ONU, le général néerlandais à la retraite Patrick Cammaert. Elle se tient sur fond de reprise d'affrontements sporadiques dans la ville portuaire de l'ouest du Yémen, front actif de la guerre et point d'entrée de l'essentiel de l'aide humanitaire et des importations de produits alimentaires.

Echanges de tirs

Des duels d'artillerie et des échanges de tirs se sont produits mardi dans la nuit, avant de cesser tôt mercredi, selon un correspondant de l'Agence France-Presse. Ils ont opposé les rebelles Houthis, qui contrôlent de vastes pans du Yémen, dont la capitale Sanaa et Hodeida, et les forces gouvernementales soutenues par la coalition militaire sous commandement saoudien.

Les protagonistes sont pourtant tenus par une trêve prévue par l'accord parrainé par l'ONU et conclu en Suède qui est entré en vigueur le 18 décembre.

ats/gma

Publié le 26 décembre 2018 à 15:46