Modifié le 11 décembre 2018 à 10:14

Ces villes qui veulent garantir les droits de l'homme à leurs habitants

Le réseau de bus actuel est trop lent.
Barcelone se lance le défi d'être un modèle de défense des droits humains Tout un monde / 6 min. / le 10 décembre 2018
Dans un monde toujours plus urbanisé, comment garantir le respect des droits de l'homme? À l'image de Barcelone, certaines villes en ont fait une priorité pour montrer l'exemple.

En 1998, à l'occasion des 50 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme, Barcelone a initié une conférence des "Villes pour les droits de l'homme".

Les centaines de maires européens réunis sont tombés d'accord sur la nécessité de créer un document politique pour promouvoir le respect des droits humains à un niveau local.

Deux ans plus tard, à Saint-Denis (France), était adoptée la Charte Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme dans la Ville.

Depuis, des conférences ont permis de constater les avancées effectuées dans les près de 400 villes signataires actuellement. Genève, seule ville suisse de la liste, avait accueilli l'une de ces rencontres en 2008.

Barcelone, contre l'islamophobie

Parmi ces centaines de villes européennes, certaines se distinguent par leur engagement à appliquer la Charte, à l'exemple de Barcelone. Cette ville espagnole a établi un programme de mesures  visant à garantir leurs droits à ses habitants.

La ville est très active, notamment dans la lutte contre les discriminations depuis une vingtaine d’années, avec des avancées notoires dans la protection du droit des femmes et des personnes LGBT.

Un lieu de culte musulman à Barcelone avec, sur la façade de l'immeuble, des pancartes "Non à la mosquée". Un lieu de culte musulman à Barcelone avec, sur la façade de l'immeuble, des pancartes "Non à la mosquée". [Isabelle Cornaz - RTS]

Depuis quelques années, l’une des priorités de la mairie est la lutte contre l’islamophobie. Un plan ambitieux a été lancé au début de l’année 2017. Enfin, la lutte pour le droit fondamental à un logement digne est au centre des politiques d’Ada Colau, élue maire en 2015.

>> Ecouter à ce propos le reportage d'Isabelle Cornaz à Barcelone, ville des droits de l'homme:

 

Le réseau de bus actuel est trop lent.
juliagam -
Tout un monde - Publié le 10 décembre 2018

Conférence internationale des villes

À l'occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme, Barcelone organise ces 10 et 11 décembre une conférence internationale des "villes pour les droits".

Cette année, il s'agit pour les villes de "débattre des défis mondiaux et d'envoyer un signal historique et politique à l’heure où les droits sont violés à travers le monde."

>> Lire aussi: Elle a 70 ans. Que savez-vous de la Déclaration des droits de l'homme?

Isabelle Cornaz / Mouna Hussain

Publié le 10 décembre 2018 à 22:25 - Modifié le 11 décembre 2018 à 10:14

Un droit à la ville

La Charte Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme dans la Ville débute par: "La Ville est un espace collectif appartenant à tous les habitants qui ont le droit d’y trouver les conditions de leur épanouissement politique, social et environnemental tout en y assumant leurs devoirs de solidarité."

Y sont détaillés les droits à la liberté culturelle, linguistique et religieuse ; l’association, réunion et manifestation; l’information; la protection sociale; l’éducation; le travail; la culture; le logement; la santé ; l’environnement ; un urbanisme harmonieux; la circulation et la tranquillité; les loisirs ainsi que le droit des consommateurs.