Publié

Un archidiocèse américain en faillite après des plaintes pour pédophilie

L'archidiocèse de Santa Fe va se déclarer en faillite après avoir dû payer des millions de dollars à des victimes d'actes pédophiles. [Susan Montoya Bryan - Keystone]
L'archidiocèse de Santa Fe va se déclarer en faillite après avoir dû payer des millions de dollars à des victimes d'actes pédophiles. [Susan Montoya Bryan - Keystone]
Confronté à de multiples plaintes pour des abus sexuels commis par ses prêtres ces dernières décennies, l'archidiocèse de Santa Fe, aux Etats-Unis, a annoncé qu'il allait se déclarer en faillite.

L'archidiocèse de Santa Fe, dans l'ouest des Etats-Unis, a déjà versé des millions de dollars à des victimes d'actes pédophiles.

L'archidiocèse va se placer sous la protection du "chapitre 11", une disposition américaine généralement utilisée par les entreprises, qui permet à une organisation de continuer à fonctionner normalement à l'abri de ses créanciers.

Annonce officielle

C'est l'archevêque de Santa Fe lui-même, John Wester, qui l'a annoncé jeudi lors d'une conférence de presse. "Nous n'avons tout simplement plus d'argent", a-t-il assuré. "Nous ne sommes pas riches. Si nous ne sommes plus là, nous ne pourrons plus aider personne", a-t-il plaidé.

L'archidiocèse a déjà versé des millions de dollars aux victimes d'actes pédophiles commis par ses prêtres et fait encore l'objet de 35 à 40 plaintes, avec autant de lourds dommages et intérêts à la clef.

Il s'agissait généralement d'accords confidentiels, destinés à éviter que les accusations de pédophilie contre le clergé n'apparaissent au grand jour.

agences/br

Publié