Modifié le 19 novembre 2018 à 07:46

Edouard Philippe entend les "gilets jaunes" mais ne change pas de cap

Edouard Philippe s'est exprimé au sujet des "Gilets jaunes" dans le 20h de France 2.
Edouard Philippe s'est exprimé au sujet des "Gilets jaunes" dans le 20h de France 2. [Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP]
Le Premier ministre français Edouard Philippe a assuré dimanche soir avoir entendu la "colère" et la "souffrance" exprimées par le mouvement des "gilets jaunes" en France mais a réaffirmé que son gouvernement ne changerait pas de cap.

"J'entends ce que disent les Français, mais je vois le cap, je n'en change pas et j'essaye de trouver les bonnes solutions pour intégrer ce que les Français ont dit et je crois qu'ils veulent plus d'accompagnement dans leur vie quotidienne, dans leur vie réelle, et c'est ce que nous allons faire", a-t-il dit sur France 2, au soir d'une deuxième journée de mobilisation des "gilets jaunes".

"Le mouvement des gilets jaunes s'est exprimé de façon très claire, (...) mais je dis aussi qu'un gouvernement qui changerait de pied en permanence, qui zigzaguerait au gré des difficultés, ne conduirait pas la France là où elle doit être conduite", a-t-il insisté.

"Le cap que nous avons fixé est le bon, nous allons le tenir", a-t-il affirmé, précisant que la taxe carbone serait maintenue.

290'000 "gilets jaunes" samedi

Les gilets jaunes ont réussi à mobiliser quelque 290'000 personnes sur plus de 2000 sites samedi pour protester contre la hausse de la taxe carbone et du pouvoir d'achat. Dimanche, 40'000 manifestants ont encore bloqué 150 sites.

Le bilan sécuritaire du week-end est toutefois lourd avec un mort, une manifestante de 63 ans percutée par une conductrice prise de panique, et plus de 400 blessés, 14 grièvement y compris parmi les forces de l'ordre. 282 personnes ont été interpellées.

>> Les images des manifestations de samedi:

Gilets jaunes: le ras-le-bol des automobilistes français a atteint la frontière genevoise, reportage à Annemasse.
19h30 - Publié le 17 novembre 2018

reuters/ther

Publié le 18 novembre 2018 à 21:19 - Modifié le 19 novembre 2018 à 07:46