Modifié le 20 juillet 2018 à 07:56

La SSR s'allie aux hautes écoles pour soutenir l'innovation dans les médias

Des projets seront lancés pour l'innovation dans les médias.
Des projets seront lancés pour l'innovation dans les médias. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Des partenaires académiques publics et privés, parmi lesquels l'EPFL, la SSR, Ringier et les universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel, s'unissent pour stimuler l'innovation dans les médias. Les premiers projets seront lancés cette année.

Cette Initiative pour l'innovation dans les médias (IMI), lancée jeudi, a pour objectif de créer une interface entre les acteurs du monde des médias et ceux de la recherche afin de construire un pont entre créativité et technologie. Le projet bénéficie également du soutien de l'Office fédéral de la communication (OFCOM).

Des sujets tels que les fake news, le data journalisme, la personnalisation des contenus et l'intelligence artificielle pourront être traités ainsi que des réflexions menées sur les nouveaux modèles d'affaires ou encore les aspects culturels et sociaux des médias.

Valoriser la recherche et la rendre accessible

"En tant que service public, la SSR est utile à la société et à la Suisse. C'est pourquoi elle s'engage résolument aux côtés des médias privés et des hautes écoles pour développer avec eux l'innovation des médias, un domaine dans lequel la Suisse a clairement une carte à jouer", explique Gilles Marchand, le directeur général de la SSR.

"Cette démarche incarne tout ce que nous devons et voulons faire: valoriser la qualité de notre recherche et la rendre accessible à la société", estime pour sa part Martin Vetterli, le président de l'EPFL.

Appels à projets dès l'automne

Pour mener à bien cette mission, un fonds de soutien à l'innovation doté annuellement de 650'000 francs a été créé. Il permettra de financer des projets de recherche en faisant notamment appel aux compétences des chercheurs des universités partenaires. De premiers appels à projets seront lancés dès l'automne.

"Participer au développement et à la mise en oeuvre de nouvelles solutions est un défi passionnant pour la communauté scientifique", souligne encore Yves Flückiger, le recteur de l'Université de Genève et président du comité de l'IMI.

RTSinfo

Publié le 19 juillet 2018 à 10:22 - Modifié le 20 juillet 2018 à 07:56