Publié le 10 avril 2019 à 19:02

Le patron de Tamedia répond aux plaintes de personnalités romandes

Pietro Supino, patron de Tamedia.
Temps agités pour Tamedia en Suisse romande: interview de Pietro Supino Forum / 11 min. / le 10 avril 2019
Tamedia est visé par plusieurs plaintes récentes de personnalités romandes qui s'estiment injustement attaquées dans des articles. Le patron du groupe alémanique Pietro Supino se dit serein et défend un journalisme "de qualité".

Présent mercredi à Lausanne à l'occasion du Forum des médias romands, le président du conseil d'administration de Tamedia a réagi dans l'émission Forum aux récentes attaques judiciaires des conseillers d'Etat Pascal Broulis et Pierre Maudet, ainsi que du milliardaire Frederik Paulsen, à l'encontre du groupe de presse alémanique.

>> Lire: Un accord à l'amiable est encore possible dans l'affaire Broulis-Tamedia

Ces trois actions n'ébranlent pas Pietro Supino. "J'ai lu attentivement tous les articles qui font l'objet de ces plaintes et je n'y vois rien d'incorrect, au contraire", dit-il. "J'ai l'impression que c'est du bon journalisme, de qualité. Notre service juridique a analysé la situation et nous sommes très calmes par rapport à ces actions."

Tentatives d'intimidation des médias

Pietro Supino souligne que de telles attaques contre la presse ne sont pas quelque chose de nouveau. "Mais ce qui est inquiétant", relève-t-il, "c'est qu'il y a véritablement une tendance - à l'échelle internationale, mais que l'on peut maintenant observer aussi ici en Suisse romande - d'essayer d'intimider les médias par des actions juridiques."

Face aux importants développements d'activités de Tamedia en dehors de la sphère purement médiatique, Pietro Supino assure que le journalisme reste la priorité de l'entreprise.

Le "cœur d'activité" de Tamedia

"Vous ne devez pas déduire du fait que nous ayons du succès aussi sur d'autres champs d'activités que l'importance du journalisme en soit détériorée", affirme le président du conseil d'administration. "Le journalisme a toujours été et restera pour nous le cœur de notre activité. Nous sommes le premier acteur dans notre pays, nous sommes l'entreprise qui investit le plus dans le journalisme et cela restera le cas dans le futur."

>> Lire aussi: Les médias romands réunis pour promouvoir leur capacité d'innovation

Propos recueillis par Pietro Bugnon et Tania Sazpinar/oang

Publié le 10 avril 2019 à 19:02