Modifié

Le Mexique inquiet de l'arrivée d'Elon Musk sur le marché de la tequila

Un résident regarde un barman préparer des verres à base de tequila, dans l'état du Jalisco, au Mexique. [Carlos Jasso - Reuters]
Une guerre de la tequila pourrait opposer le Mexique au milliardaire américain Elon Musk / La Matinale / 1 min. / le 15 novembre 2018
Il y a un mois, Elon Musk, patron flamboyant de Tesla, avait annoncé le lancement de sa propre tequila. Peu prise au sérieux dans un premier temps, cette nouvelle inquiète désormais les producteurs mexicains du fameux alcool.

Le milliardaire américain, habitué aux frasques et aux déclarations tapageuses, avait encore une fois surpris son monde le 12 octobre en promettant sur les réseaux sociaux le lancement prochain d'une "Teslaquila", avec pour l'illustrer, une photo: celle d'une bouteille frappée du logo de Tesla.

Le projet n'est pourtant plus une blague potache et la marque a été déposée aux Etats-Unis, en Jamaïque, en Europe et au Mexique. Dans ce dernier pays, les régulateurs  goûtent peu à ce nouveau concurrent.

Une régulation mexicaine sourcilleuse

Au Mexique, la tequila est une marque protégée et un alcool que l'on ne peut produire qu'en respectant un véritable cahier des charges et uniquement dans les Etats de Guanajuato, Jalisco, Nayarit, Mitchoacan et Tamaulipas.

Pourtant, Elon Musk semble décidé à se lancer dans ce business et ceci n'est pas dû au hasard. En effet, la tequila est aujourd'hui très tendance. Les ventes ont explosé et de nombreuses stars en font la promotion.

Olivier Schorderet/ther

Publié Modifié