Publié le 04 novembre 2018 à 20:50

Les supermarchés bio en plein essor en Suisse romande

Les supermarchés 100% bio font leur apparition dans les villes romandes
Les supermarchés 100% bio font leur apparition dans les villes romandes 19h30 / 2 min. / le 04 novembre 2018
Le chiffre d'affaires des denrées bio a atteint un nouveau record l'an dernier en Suisse. A l'image du géant français Bio c'Bon qui a ouvert plusieurs enseignes romandes, de nouveaux acteurs débarquent sur le marché.

Les denrées bio ont de plus en plus de succès en Suisse: le chiffre d'affaires du secteur a atteint 2,707 milliards de francs en 2017, selon les statistiques de Bio Suisse. Cela représente une hausse de 8,1% par rapport à l'an dernier.

Dans le pays, Coop et Migros se taillent la part du lion. Ces deux distributeurs occupent les trois quarts du marché. Mais de nouveaux acteurs spécialisés apparaissent, qui cherchent à se faire une place au soleil. Ces commerces proposent un assortiment plus large de produits que les traditionnelles épiceries bio.

Des enseignes bio dans les centres-villes

En France et en Suisse alémanique, les supermarchés exclusivement consacrés au bio sont déjà bien installés dans le paysage de la distribution. En Suisse romande, la tendance est nouvelle.

Magbio fait figure de pionnier. Ce supermarché a été créé il y a dix ans, dans l'agglomération lausannoise. Il est désormais concurrencé par des nouveaux acteurs, qui cherchent à occuper des surfaces dans les centres-villes, à proximité de la clientèle citadine.

Ces deux dernières années, la chaîne française Bio c'Bon a ouvert pas moins de quatre magasins en Suisse romande (Lausanne, Renens, Nyon, Genève).

Une entrepreneuse installée dans le canton de Vaud, Sonia Ziamni, veut quant à elle créer son propre réseau de distribution. Elle vient d'ouvrir son premier magasin Ôbio à Montreux et s'apprête à ouvrir son deuxième point de vente à Genève. Elle ambitionne ouvertement de conquérir ensuite d'autres villes romandes, puis la Suisse alémanique.

Patrick Le Fort

Publié le 04 novembre 2018 à 20:50