Modifié le 26 juillet 2018 à 22:08

Le titre Facebook, affecté par les scandales, s'effondre en bourse

"Nous investissons tellement dans nos systèmes de sécurité que cela va commencer à avoir un effet sur notre rentabilité, nous commençons à le voir ce trimestre", a indiqué le patron de Facebook Mark Zuckerberg.
"Nous investissons tellement dans nos systèmes de sécurité que cela va commencer à avoir un effet sur notre rentabilité, nous commençons à le voir ce trimestre", a indiqué le patron de Facebook Mark Zuckerberg. [Josh Edelson - AFP]
Après la publication mercredi de résultats décevants, l'action du réseau social Facebook s'est effondrée de plus de 18% à l'ouverture de la Bourse jeudi à New York. Cela représente une perte de valorisation de 115 milliards de dollars.

En hausse de 23,3% depuis le début 2018, l'action Facebook avait grimpé mercredi à un niveau inédit, atteignant 217,50 dollars. Mais la publication mercredi de résultats trimestriels décevants et de prévisions alarmantes a pris les investisseurs et analystes de court.

À l'ouverture de Wall Street jeudi, le titre de l'entreprise chutait ainsi de 19,6%. À 16h00 (heure suisse), il accusait une perte de 18,34%, à 177,61 dollars, représentant à ce niveau une perte nette de 115 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Mieux protéger la vie privée

Englué dans les polémiques, le groupe de Mark Zuckerberg s'attend à un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires et à une forte hausse de ses coûts, en raison de ses efforts pour mieux protéger la vie privée des utilisateurs et renforcer la surveillance des contenus.

Ses dépenses totales au deuxième trimestre se sont envolées de 50% en un an, à 7,4 milliards de dollars, et la tendance devrait se maintenir.

reuters/ptur/jop

Publié le 26 juillet 2018 à 17:11 - Modifié le 26 juillet 2018 à 22:08