Publié le 03 juillet 2018 à 11:16

La justice américaine exige que Glencore lui remette des documents

Le siège de Glencore à Baar, dans le canton de Zoug.
Le siège de Glencore à Baar, dans le canton de Zoug. [Arnd Wiegmann - Reuters]
La justice américaine demande à Glencore des documents relatifs à ses activités en Afrique et en Amérique du Sud. Le géant zougois des matières premières se trouve notamment déjà dans le viseur du Ministère public de la Confédération.

Glencore s'est vu signifier par le Département américain de la Justice (DoJ) l'obligation de produire des documents prouvant le respect par la société de Baar des lois anticorruption et contre le blanchiment d'argent, a précisé mardi la multinationale dans un communiqué laconique.

La demande vise les activités de Glencore au Nigeria, en République démocratique du Congo (RDC) et au Venezuela entre 2007 et aujourd'hui.

Plusieurs enquêtes

En mai, l'agence Bloomberg avait rapporté que l'autorité anticorruption britannique (Serious Fraud Office) était sur le point d'ouvrir une enquête officielle sur les activités de Glencore en RDC. L'enquête porterait en particulier sur les relations du groupe zougois avec l'homme d'affaires israélien Dan Gertler et ses contacts avec les dirigeants du pays.

Fin 2017, l'ONG Public Eye a déposé une dénonciation pénale auprès du Ministère public de la Confédération (MPC) concernant les activités de Glencore en RDC. La procédure doit déterminer si le groupe a failli à prévenir des comportements illicites.

ats/kg

Publié le 03 juillet 2018 à 11:16