Modifié

Les Suisses travaillent quinze minutes de moins par semaine qu'en 2012

C'est dans le secteur primaire que les salariés travaillent le plus en Suisse. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]
C'est dans le secteur primaire que les salariés travaillent le plus en Suisse. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]
Entre 2012 et 2017, la durée hebdomadaire effective de travail des salariés à plein temps s'est réduite en moyenne de 15 minutes pour s'établir à 41 heures et 7 minutes.

L'an dernier, ce sont les salariés à plein temps du secteur primaire (agriculture) qui ont accompli la charge de travail la plus élevée par semaine (durée effective de 45 heures et 35 minutes).

Suivent les branches "Hébergement et restauration" (42 heures et 30 minutes), "Activités financières et d'assurances" (41 heures et 44 minutes), et "Activités spécialisées, scientifiques et techniques" (41 heures et 29 minutes).

Moins que l'Islande, plus que la France

En 2017, les heures hebdomadaires effectives de travail des salariés à plein temps les plus élevées ont été observées en Islande (42 heures et 54 minutes), devant la Suisse (42 heures et 36 minutes) et le Royaume-Uni (40 heures et 42 minutes).

Les durées les moins élevées ont été relevées en France (37 heures et 36 minutes) et en Finlande (37 heures et 48 minutes).

En considérant l'ensemble des actifs occupés, la Suisse (35 heures et 54 minutes) se situe toutefois parmi les pays dont les heures de travail sont les moins élevées, ceci en raison de la forte proportion de personnes occupées à temps partiel.

ats/pym

Publié Modifié