Modifié le 08 mai 2018

Le chômage recule à son plus bas niveau depuis 2012 en Suisse

Un Office régional de placement à Genève.
Le chômage recule à son plus bas niveau depuis 2012 en Suisse Le 12h30 / 2 min. / le 08 mai 2018
Le taux de chômage continue de décliner en Suisse. Il s'est affiché à 2,7% en avril, en recul de 0,2 point par rapport à mars, selon les chiffres publiés mardi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Il faut remonter à juillet 2012 pour retrouver un taux de chômage aussi bas en Suisse, précise le SECO. Le fléchissement enregistré en avril a même surpris les analystes, eux qui tablaient sur un taux de chômage de 2,8% ou 2,9%.

Recul marqué chez les jeunes

A fin avril 2018, 119'781 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP). Cela correspond à une baisse de 8,2% (ou 10'632 personnes) par rapport au mois précédent. Le recul a été particulièrement marqué chez les jeunes de 15 à 24 ans (-12,1%).

Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a, lui, augmenté de 1203 en avril, pour s'établir à 14'431, a précisé le SECO dans son communiqué.

>> Lire aussi: Le taux de chômage baisse mais ignore de nombreux demandeurs d'emploi

ats/cab

Publié le 08 mai 2018 - Modifié le 08 mai 2018

Embellie pour les cantons romands

En Suisse romande, Vaud, Genève, Neuchâtel et le Valais ont tous affiché une baisse de 0,4 point.

La baisse atteint 0,3 point dans le Jura et au Tessin, tandis que Fribourg et Berne ont suivi la moyenne suisse (-0,2).

Mais Neuchâtel conserve son statut de lanterne rouge avec un taux de chômage de 4,9% en avril. Suivent Genève (4,5%), Vaud et le Jura (3,7%), le Valais (3,1%) et Fribourg (2,7%).

C'est toujours en Suisse centrale que le taux de chômage est le plus bas, Uri, Obwald et Nidwald affichant tous un taux inférieur à 1%. Zurich arrive dans la moyenne nationale à 2,7%, tandis que Berne se trouve en dessous à 1,9%.