Modifié le 26 février 2018 à 22:00

Un géant sud-coréen met la main sur la PME genevoise ID Quantique

Les Sud-Coréens investissent à Genève
Les Sud-Coréens investissent à Genève 19h30 / 2 min. / le 26 février 2018
Le spécialiste genevois de la cryptographie ID Quantique s'allie au géant sud-coréen des télécommunications SK Telecom. La PME suisse a annoncé lundi que son nouveau partenaire allait investir 53 millions de francs.

SK Telecom avait déjà injecté deux millions en 2016. L'une de ses unités deviendra désormais une partie d'ID Quantique (IDQ). Le patron de la PME genevoise Grégoire Ribordy a salué "une avancée importante" pour son entreprise et pour la branche.

"La cryptographie quantique permet de sécuriser les données avec une technologie qui est basée sur la physique et non les mathématiques", explique dans le 19h30 Grégoire Ribordy.

Car généralement, un message informatique est protégé par un code. Avec le risque qu’un pirate craque le code et vole les données. La cryptographie quantique utilise quant à elle des particules de lumière. Si le message est intercepté, l’information est corrompue.

Siège maintenu à Genève

Les Genevois d’ID Quantique sont à la pointe de cette technologie. Ils commercialisent déjà des cryptographes quantiques, utilisés notamment dans les domaines bancaire et spatial.

Avec cette alliance, la position d'IDQ sera renforcée et celle-ci pourra étendre ses marchés dans le monde, estime la PME. Le potentiel est énorme: l'arrivée prochaine des ordinateurs quantiques, surpuissants, oblige les entreprises à mieux protéger leurs données.

La direction restera opérationnelle et le siège d'IDQ est maintenu à Genève. Le patron a dit à plusieurs quotidiens s'attendre à ce que le nombre de collaborateurs soit doublé d'ici deux ans, dont la moitié de ces nouveaux emplois à Genève.

>> Développement dans le 19h30 lundi sur RTSUn

gk/tmun avec ats

Publié le 26 février 2018 à 19:02 - Modifié le 26 février 2018 à 22:00