Publié le 26 janvier 2018

Une seule personne serait parvenue à manipuler le cours du bitcoin

Deux études parues en janvier tirent la sonnette d'alarme sur le caractère manipulable et volatile du bitcoin.
Deux études parues en janvier tirent la sonnette d'alarme sur le caractère manipulable et volatile du bitcoin. [AFP]
Une seule personne a pu manipuler le cours du bitcoin en 2013, le faisant passer de 150 à 1000 dollars en deux mois, affirment des chercheurs. Une autre étude lie la valeur de la cryptomonnaie à sa popularité auprès des criminels.

Dans un article intitulé "Manipulation des prix dans l'écosystème Bitcoin", publié dans le Journal of Monetary Economics, quatre chercheurs de la Tandy School of Computer Science de l'Université de Tulsa et de la Berglas School of Economics de l'Université de Tel Aviv expliquent comment une activité commerciale suspecte sur la plateforme d'échange de bitcoins Mt. Gox -qui s'était effondrée brutalement en 2014- a impacté la valeur de la cryptomonnaie.

Comme le raconte TechCrunch, les analyses menées par les chercheurs leur ont permis de confirmer qu'un seul acteur était responsable de deux "bots" qui avaient acquis frauduleusement environ 600'000 bitcoins au cours de l'année 2013, en faisant flamber le prix du bitcoin par la même occasion.

Facilement manipulable

Alors que la finance traditionnelle investit désormais dans les monnaies virtuelles et que certains pays commencent à reconnaître le bitcoin comme moyen de paiement, l'étude insiste sur les risques de manipulation des cours et de fraude associés à la cryptomonnaie.

"Si Bitcoin veut être pris au sérieux, il ne devrait probablement pas être aussi facile ou légal de manipuler les marchés", pointe l'un des scientifiques.

ptur

Publié le 26 janvier 2018

La valeur du bitcoin serait liée aux activités criminelles

Une autre étude publiée il y a quelques jours, et relayée par The Independent, affirme que près de la moitié de toutes les transactions effectuées en bitcoin sont associées à des activités illégales. Un quart des utilisateurs de bitcoin seraient impliqués dans des affaires de piratage informatique, de blanchiment d'argent, de trafic de drogue ou de pornographie illégale.

Les auteurs de l'étude considèrent que la valeur de la cryptomonnaie repose en grande partie sur sa popularité auprès des criminels. Si ces derniers se détournaient du bitcoin au profit d'une autre monnaie virtuelle, son cours chuterait "vraisemblablement", selon les chercheurs.