Modifié

Les quotas de pêche du thon rouge fortement revus à la hausse

Des pièces de thon sur l'étal d'un marché de poissons à Mexico. [Henry Romero - Reuters]
Des pièces de thon sur l'étal d'un marché de poissons à Mexico. [Henry Romero - Reuters]
Les quotas de pêche de thon rouge ont été fortement revus à la hausse pour les années à venir, atteignant 36'000 tonnes par an en 2020, contre 23'655 tonnes en 2017, a appris l'AFP mardi.

C'est ce qu'ont révélé des délégués et observateurs à une réunion de l'organisme international chargé de ce dossier.

Selon l'ONG Pew, ce quota à l'horizon 2020 est "le plus élevé jamais" adopté et fait craindre un "déclin dans un futur proche de l'espèce". Cette hausse "inacceptable" intervient "alors que la reconstitution du stock n'est pas encore confirmée", déplore le WWF, dénonçant le "choix du profit économique à court terme".

Augmentation trop forte

Les quotas de pêche de thon rouge de Méditerranée et de l'Atlantique Est vont grimper à 28'200 tonnes en 2018, 32'240 en 2019 et 36'999 en 2020.

Ces décisions ont été approuvées en fin d'après-midi par l'assemblée plénière de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, un organisme qui compte 51 pays plus l'Union européenne, réuni depuis le 14 novembre à Marrakech.

Le stock actuel de thons rouges adultes est estimé à un peu moins de 500'000 tonnes.

afp/br

Publié Modifié