Modifié le 20 novembre 2017 à 17:36

La banque HSBC au coeur du film "Les gangsters de la finance"

HSBC a annoncé qu'elle allait déplacer 1000 emplois de Londres vers Paris.
La banque HSBC au cœur du documentaire "Les gangsters de la finance" Tout un monde / 6 min. / le 20 novembre 2017
Dans "Les gangsters de la finance", diffusé lundi sur RTS Deux, le réalisateur Jérôme Fritel revient sur l'histoire mouvementée de la banque britannique HSBC. Ce faisant, il souligne les liens étroits entre pouvoir et argent.

"HSBC est partout. Elle est dans tous les scandales bancaires, soit en compagnie des autres banques et alors souvent en pole position, soit seule comme dans les Swissleaks", souligne Jérôme Fritel dans l'émission Tout un monde de la RTS lundi. "Pourtant, cette banque passe à travers les mailles du filet des différentes justices nationales. C'est ça qui est le plus spectaculaire et le plus écoeurant", relève-t-il.

La semaine passée encore, HSBC Suisse a échappé à un procès en France, en acceptant de payer une amende de 300 millions d'euros.

>> Lire: HSBC Suisse verse 300 millions d'euros à la France pour éviter un procès

Un thriller bancaire

Mais comment cela est-il possible? Dans son documentaire en forme de thriller bancaire, Jérôme Fritel démontre comment - à travers le temps - la banque n'est pas seulement devenue "too big to fail". Elle a aussi gagné une influence qui dépasse la seule sphère financière grâce à des relations étroites avec le gouvernement britannique.

Celui-ci, rappelle le film, n'hésite pas à faire pression sur les autorités américaines, en 2012, pour éviter une condamnation trop lourde à la banque qui avait été reconnue coupable de blanchiment à grande échelle de l'argent de la drogue des cartels mexicains. HSBC s'en tire avec 2 milliards d'euros d'amende.

Trois ans plus tard, en Suisse, le Ministère public genevois renonce à toute procédure contre HSBC et ses dirigeants en échange de la somme de 40 millions d'euros et de la promesse de purger les clients indésirables. "Le Royaume-Uni défend HSBC comme un des bijoux de la couronne", observe Jérôme Fritel qui a travaillé avec le journaliste et essayiste belge Marc Roche, auteur de "Les Banksters: Voyage chez mes amis capitalistes".

Bras armé de Pékin

Dans le film, des images d'archives viennent rappeler le passé méconnu de la "Hong Kong and Shangai Banking Corporation", créée il y a 150 ans pour les trafiquants d'opium entre l'Inde et la Chine.

L'ADN d'HSBC est d'être une banque de pirates

Jérôme Fritel, réalisateur

Aujourd'hui basée à Londres, la banque continue à tirer profit de ce passé colonial grâce à une stratégie bien établie et à un accès privilégié au marché chinois. Selon les auteurs du film, elle est même désormais le bras armé de Pékin dans son ambition de devenir le banquier du monde.

Propos recueillis par Sandra Zimmerli

Adaptation web: Juliette Galeazzi

* "Les gangsters de la finance" diffusé lundi 20 novembre à 20h30 sur RTS Deux

Publié le 20 novembre 2017 à 14:56 - Modifié le 20 novembre 2017 à 17:36