Modifié le 01 novembre 2017 à 13:02

Le Conseil fédéral veut ouvrir davantage le capital de CFF Cargo

Un train de marchandises de CFF Cargo à Bâle.
Le Conseil fédéral veut ouvrir davantage le capital de CFF Cargo Le 12h30 / 1 min. / le 01 novembre 2017
CFF Cargo doit rester une filiale des CFF, mais son capital pourrait être ouvert à des actionnaires minoritaires, selon un rapport dont le Conseil fédéral a pris connaissance mercredi.

Le gouvernement estime qu'à long terme, les partenaires et clients importants devraient être intégrés à CFF Cargo par une prise de participation minoritaire dans le capital-actions.

Le conseil d'administration devrait en outre être complété par des personnes indépendantes aux CFF et son indépendance accrue. La présidence serait assumée par un tiers.

Objectifs stratégiques des CFF

L'entreprise pourrait retirer des impulsions positives de la professionnalisation de son conseil d’administration et de l'arrivée de nouveaux actionnaires, estime le gouvernement.

Le Conseil fédéral attend du conseil d’administration la mise en oeuvre rapide des mesures nécessaires à cet effet. Ce mandat sera intégré aux objectifs stratégiques des CFF pour la période 2019–2022.

ats/ta

Publié le 01 novembre 2017 à 12:03 - Modifié le 01 novembre 2017 à 13:02

Privatisation rejetée

Le rapport, demandé par une commission du Conseil des Etats, prévoit aussi des modèles basés sur une privatisation complète ou une participation majoritaire de tiers, mais ces propositions n'ont pas obtenu les faveurs des experts et du Conseil fédéral. Les aspects liés à l’entreprise risqueraient d’être trop privilégiés et l'offre de CFF Cargo d’être fortement réduite.