Modifié le 27 octobre 2017 à 12:45

Fiançailles à 20 milliards rompues entre le bâlois Clariant et Huntsman

L'enseigne de Clariant à Pratteln, dans le canton de Bâle-Campagne.
Fiançailles à 20 milliards rompues entre le bâlois Clariant et Huntsman Le 12h30 / 1 min. / le 27 octobre 2017
Le groupe bâlois de spécialités chimiques Clariant renonce à fusionner avec l'américain Huntsman sous la pression d'investisseurs activistes, plus sûr d'obtenir l'accord des deux tiers des actionnaires au projet à 20 milliards.

La décision de renoncer a été prise d'un commun accord entre Huntsman et Clariant, selon un communiqué publié vendredi. Le véhicule d'investissement White Tale, cherchant à bloquer la fusion à 20 milliards de dollars (19,7 milliards de francs), venait de porter sa participation au capital de Clariant au-dessus du seuil de 20%.

Clariant et Huntsman avaient annoncé en mai une fusion entre égaux en vue de créer une nouvelle entité dans la chimie spécialisée, dont la valorisation boursière dépasserait les 14 milliards de dollars.

>> Lire: Le groupe chimique bâlois Clariant va fusionner avec l'américain Huntsman

Valorisation jugée insuffisante

Récemment dans Finanz und Wirtschaft, la direction de White Tale avait affirmé avoir déjà franchi la barre des 15% dans Clariant et que "cela n'était pas fini".

White Tale estimait en particulier que la valorisation de Clariant était insuffisante et que le projet manquait de logique industrielle. Elle critiquait aussi le processus qui a conduit au projet de fusion.

ats/gax

Publié le 27 octobre 2017 à 08:52 - Modifié le 27 octobre 2017 à 12:45