Modifié le 28 avril 2017

Greenpeace perturbe l'assemblée générale de Credit Suisse à Zurich

La banderole déroulée par Greenpeace en pleine assemblée générale.
Greenpeace perturbe l'assemblée générale de Credit Suisse à Zurich Le 12h30 / 1 min. / le 28 avril 2017
Des militants de Greenpeace ont déroulé vendredi une banderole contre les investissements de Credit Suisse dans un oléoduc controversé aux Etats-Unis lors de son assemblée générale à Zurich.

"Credit Suisse, stop dirty pipeline deals!" ("Stoppez les investissements dans les sales oléoducs!"). La campagne de Greenpeace contre un pipeline controversé au Dakota du Nord a fait une apparition fracassante lors de l'assemblée de la banque, qui se tient à Zurich.

Deux militants ont déployé une banderole depuis le plafond de la salle, juste au-dessus du conseil d'administration, couvrant également en partie l'écran où Credit Suisse projetait ses chiffres.

Selon des journalistes sur place, l'action n'a pas empêché le CEO Tidjane Thiam de continuer sa présentation, "par respect pour la liberté d'expression".

La vidéo de l'action:

 

L'ONG écologiste accuse le numéro deux bancaire suisse d'avoir accordé des crédits pour plus d'un milliard de dollars dans ce projet controversé.

La banque ne financerait toutefois pas directement l'oléoduc, mais investirait par le biais d'entreprises impliquées dans le projet.

>> Lire aussi: Greenpeace accuse Credit Suisse de financer l'oléoduc controversé aux Etats-Unis

Cette action vient s'ajouter au contexte mouvementé de cette assemblée, entre perte abyssale sur l'exercice écoulé, salaires excessifs et fronde des actionnaires. L'annonce de coupes volontaires dans les bonus n'ont pas réussi à apaiser l'ambiance.

>> Lire aussi: Les actionnaires acceptent la baisse des bonus proposée par Credit Suisse

mre avec ats

Publié le 28 avril 2017 - Modifié le 28 avril 2017