Modifié le 10 janvier 2017 à 15:56

Mario Draghi et Matteo Renzi piratés pour des investissements financiers

Les pirates semblaient intéressés par des informations financières.
Les pirates semblaient intéressés par des informations financières. [Kai Pfaffenbach - Reuters]
La police italienne a arrêté mardi deux personnes accusées d'avoir piraté des comptes mail, dont ceux de Mario Draghi et de Matteo Renzi. Les informations obtenues auraient servi à une firme financière.

"Des dizaines de milliers de comptes ont été piratés et parmi eux des comptes appartenant à des banquiers, des hommes d'affaires et même plusieurs cardinaux du Vatican", a déclaré le directeur de l'unité policière de lutte contre la cybercriminalité qui conduit l'enquête.

Parmi les victimes se trouvent aussi le président de la BCE Mario Draghi et les anciens présidents du Conseil Mario Monti et Matteo Renzi. Le compte mail piraté de Mario Draghi n'est pas celui qu'il possède à la BCE mais à la Banque d'Italie, dont il était auparavant le gouverneur.

Informations au profit d'une firme d'investissements

Un ingénieur nucléaire de formation et sa soeur sont accusés de vol de secrets d'Etat et de piratage. Le virus utilisé a été mis au point par l'ingénieur, qui a sans doute utilisé les informations obtenues au profit d'une firme d'investissements qu'il dirige, a précisé la police.

Les policiers n'ont pas encore pu déterminer l'étendue ni l'importance des informations collectées, mais au moins 18'000 comptes mails ont été piratés.

reuters/mre

Publié le 10 janvier 2017 à 15:39 - Modifié le 10 janvier 2017 à 15:56