Modifié le 16 décembre 2016 à 18:55

Klaus Schwab: "Les dirigeants devront mieux écouter les peuples"

La révolution industrielle a tué les emplois de caissières, selon Klaus Schwab
La révolution industrielle a tué les emplois de caissières, selon Klaus Schwab L'actu en vidéo / 3 min. / le 16 décembre 2016
Dans un entretien à la RTS, le patron du World Economic Forum (WEF), Klaus Schwab, lève le voile sur l’édition 2017, en janvier prochain, et à laquelle le nouveau président américain Donald Trump sera représenté.

"Les dirigeants devront écouter davantage les peuples", déclare Klaus Schwab, qui explicite le thème 2017 du Forum: "Responsive and Responsible Leadership".

Selon le président du WEF, de récents scrutins, comme celui sur le Brexit, ont montré un manque de sensibilité aux inquiétudes des populations dues à la quatrième révolution industrielle".

L’exemple des caissières de supermarché

La destruction des emplois causée par cette "quatrième" révolution industrielle trouve son meilleur exemple avec les caissières de supermarché, explique Klaus Schwab.  C’est pour répondre à ce type d’angoisse que les dirigeants devront être plus à l’écoute des peuples.

Lui-même fils d’industriel, Klaus Schwab évoque un souvenir personnel qui lui a appris la valeur du travail manuel, quand il travaillait dans une fonderie.

Le patron du WEF évoque la valeur du travail manuel
L'actu en vidéo - Publié le 16 décembre 2016

L’équipe Trump sera représentée à Davos

Le WEF a noué le contact avec le nouveau président américain, annonce également Klaus Schwab. "J’ai rencontré Donald Trump cette semaine", dit-il, évoquant une rencontre "impressionnante" dans la Trump Tower, à New York.

Le président américain ne peut être à Davos, le 20 janvier étant le jour de l'inauguration de sa présidence, mais il y sera représenté par "son équipe de transition", précise Klaus Schwab.

Lors de la discussion avec le nouveau président, Klaus Schwab dit avoir été frappé par la volonté de "relance économique" du nouveau président. "Ce qui me fait un peu de souci est qu'on va emprunter encore plus", commente-t-il, mais "si l’économie retrouve un taux de croissance accrue on aura atteint le but".

Le patron du WEF et la volonté de "relance économique" de D.Trump
L'actu en vidéo - Publié le 16 décembre 2016

>> Voir l'interview intégrale:

Klaus Schwab: "Les dirigeants devront mieux écouter les peuples"
L'actu en vidéo - Publié le 16 décembre 2016

dr/jgal/bri

Publié le 16 décembre 2016 à 18:05 - Modifié le 16 décembre 2016 à 18:55