Modifié

La croissance de la richesse mondiale connaît un "accès de faiblesse"

Billets de banque suisses et américains, photographiés à la Banque cantonale zurichoise. [Keystone - Martin Rütschi]
Billets de banque suisses et américains, photographiés à la Banque cantonale zurichoise. [Keystone - Martin Rütschi]
L'étude annuelle du Credit Suisse sur la richesse mondiale confirme un accès de faiblesse de la croissance de la richesse mondiale qui est restée inchangée en 2016 par rapport à l'année précédente.

Le "Global Wealth Report" révèle que la richesse mondiale a progressé de 3,5 milliards de dollars à 256 milliards, soit un gain de 1,4%. Cependant, la création de richesse a tout juste suivi le rythme de croissance de la population. Elle est donc restée inchangée pour la première fois depuis 2008, à environ 52'800 dollars (plus de 53'000 francs).

Parmi les grandes économies, les États-Unis et le Japon ont généré d'importantes richesses supplémentaires, alors que le Royaume-Uni a enregistré une forte baisse du fait de la dépréciation de sa monnaie, qui a perdu environ 16% face au dollar depuis le référendum sur le Brexit en juin.

Milliardaires plus nombreux

Par ailleurs, Credit Suisse annonce 945 milliardaires de plus dans le monde ces cinq prochaines années, pour un total de près de 3000. "Plus de 300 viendront d'Amérique du Nord", écrit Credit Suisse. "Il est prévu que la Chine voit son nombre de milliardaires augmenter davantage que toute l'Europe cumulée, portant leur total au-dessus de 420."

reuters/pym

Publié Modifié

Les Suisses sont 11 fois plus riches que la moyenne mondiale

Le Global Wealth Report 2016 confirme la position de leader de la Suisse dans plusieurs aspects importants. Depuis le début du siècle, elle a pris la tête des classements internationaux de la fortune moyenne. Et chaque année depuis 2012, la richesse par adulte a dépassé 500'000 dollars, un seuil atteint par aucun autre pays.

Pour faire partie des 1% les plus fortunés en Suisse, il faut un minimum de 5 millions de dollars. Cela représente plus de deux fois le niveau du début du siècle.

Les inégalités se creusent

Le rapport établit par ailleurs que les inégalités des richesses, mesurées par la part des 1% les plus riches et des 10% d'adultes les plus riches par rapport au reste de la population adulte mondiale, ne cessent d'augmenter. Tandis que la moitié inférieure détient collectivement moins de 1% de la fortune globale, les 10% de personnes les plus riches possèdent 89% des actifs mondiaux.