Modifié

Les bourses mondiales ne s'affolent pas après la victoire de Donald Trump

Les principales bourses européennes ont effacé le choc initial de l'élection de Donald Trump. [AP Photo/Richard Drew - key]
Les bourses rebondissent après le choc de l'élection américaine / Le 12h30 / 2 min. / le 10 novembre 2016
Wall Street a ouvert sans affolement mercredi après l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, loin de la chute annoncée par beaucoup d'analystes. En Europe, les places boursières sont passées dans le vert.

Vers 16h40 (15h40 GMT), l'indice vedette Dow Jones de New York perdait 0,10% à 18'314 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, baissait de 0,52% à 5'166 points.

Quelques heures après l'annonce de la victoire de Donald Trump dans la course à la Maison Blanche, Wall Street hésitait "mais ce n'est pas la panique", comme l'a résumé J. J. Kinahan, de TD Ameritrade.

Moins confiante, la Bourse du Mexique a plongé à l'ouverture de 3,18%, craignant des conséquences négatives pour l'économie du pays. L'indice reprenait toutefois des couleurs par la suite, pour ne perdre plus que 1,25% vers 16h40.

L'Europe dans le vert

Dans la matinée, les marchés européens ont d'abord chuté lourdement face à la victoire inattendue du républicain. Ils ont néanmoins réussi à remonter la pente au fil de la journée.

A Zurich, la Bourse suisse a basculé la première dans le vert. Vers 16h40, elle gagnait 1,69% à 7875 points. Elle a été suivie en fin de matinée par Londres, qui gagnait 0,32% à 6865 points.

La Bourse de Paris a basculé dans le vert juste au moment où Wall Street ouvrait et gagnait 0,29% vers 16h40. Au même moment le jour de l'annonce du vote en faveur du Brexit la cote parisienne perdait près de 7%. Francfort gagnait de son côté 0,36%.

Journée plus difficile en Asie

Les marchés asiatiques ont davantage souffert. A Tokyo, l'indice vedette Nikkei, pourtant confiant en début de matinée, a chuté de 5,36%. Sydney a fini en recul de près de 2% et Hong Kong de 2,20%.

agences/dk

Publié Modifié