Modifié le 29 septembre 2016 à 21:58

Le patron le mieux payé de Suisse a empoché près de 16 millions en 2015

Malgré l'initiative Minder, certains patrons voient leur salaire augmenter de façon injustifiée
Les revenus des managers suisses continuent à augmenter 19h30 / 2 min. / le 29 septembre 2016
Les salaires des dirigeants des 204 plus grandes entreprises cotées à la Bourse suisse ont progressé globalement de 2% en 2015, indique l'étude annuelle de la Fondation Ethos. Le détail des rémunérations.

Le montant total versé aux 2411 dirigeants examinés dépasse ainsi pour la première fois la barre des 2 milliards.

Les directeurs généraux des 20 plus grosses capitalisations qui intégrent l'indice SMI ont gagné en moyenne 7,2 millions de francs l'an dernier.

C'est le patron du géant pharmaceutique bâlois Roche, Severin Schwan, qui pointe en tête avec une rémunération totale de 15'629'858 francs. Avec les dirigeants d'UBS, Nestlé, Novartis et Transocean, ils sont les seuls à avoir gagné plus de 10 millions de francs.

Nestlé toujours en tête

Les présidents des conseils d'administration des sociétés du Swiss Market Index (SMI) ont eux touché une enveloppe moyenne de 2,4 millions de francs. Comme l'an dernier, le président de Nestlé, Peter Brabeck-Lemathe, est le premier du top 20 avec une rémunération totale de 6'514'799 francs. Il devance les dirigeants de Roche et d'UBS.

Parmi les 120 grands patrons de sociétés du Swiss Performance Index (SPI) qui sont demeurés au même poste entre 2013 et 2015, une bonne moitié (66) a vu son salaire de base s'étoffer. Pour une poignée d'entre eux, la hausse était même supérieure à 30%, constate Ethos.

jvia/vtom avec ats

Publié le 29 septembre 2016 à 12:42 - Modifié le 29 septembre 2016 à 21:58

Une progression, mais plus lente

Si la fondation genevoise juge le niveau toujours élevé, le rythme de progression a encore ralenti. En 2014, la rémunération globale des entreprises de l'indice élargi SPI avait crû de 4% sur un an. Et les directeurs des firmes du SMI avaient empoché 8,2 millions de francs en moyenne.