Modifié

L'Europe formalise de nouvelles accusations contre Google

Google version 2015: la firme de Mountain View modernise son logo. [Google]
Google version 2015: la firme de Mountain View modernise son logo. [Google]
Les autorités européennes de la concurrence ont formellement accusé jeudi Google d'abus de position dominante sur le marché de la recherche sur internet. Il s'agit du 3e dossier ouvert à Bruxelles à l'encontre du géant américain.

L'exécutif européen a adressé à Google deux "communications des griefs" -l'équivalent d'un acte d'accusation dans le jargon bruxellois-, pour pratiques anticoncurrentielles, l'une concernant ses pratiques publicitaires, l'autre son service de comparaison de prix.

Dans le premier cas, la Commission "a informé Google, dans une communication des griefs, de son avis préliminaire selon lequel l'entreprise a abusé de sa position dominante en limitant artificiellement la possibilité, pour les sites web tiers, d'afficher les publicités contextuelles émanant de concurrents de Google".

Google accusé de se mettre en avant dans ses pages de résultats

Dans le second cas, elle "a renforcé sa conclusion préliminaire selon laquelle Google a abusé de sa position dominante en favorisant systématiquement son service de comparaison de prix dans ses pages de résultats".

Avec ces annonces, Google est désormais visé par l'UE par trois enquêtes parallèles pour abus de position dominante.

agences/ptur

Publié Modifié