Modifié le 27 mai 2016 à 09:12

L'horloger genevois Frederique Constant passe en mains japonaises

Le siège de Frederique Constant à Plan-les-Ouates, dans le canton de Genève.
Le siège de Frederique Constant à Plan-les-Ouates, dans le canton de Genève. [GoogleMaps]
L'entreprise Frederique Constant, dont le siège se trouve à Plan-les-Ouates (GE), change de propriétaire. La marque horlogère passe sous le contrôle du groupe japonais Citizen Watch.

Les fondateurs de Frederique Constant, entreprise créée en 1988, expliquent dans un communiqué publié jeudi soir vouloir "sécuriser l'avenir de leur société". La direction et les quelque 170 collaborateurs demeurent en place. Le montant de la transaction n'est pas dévoilé.

Le géant horloger japonais, fondé en 1930 et qui emploie 18'000 personnes, prend au passage le contrôle des entités Alpina et DeMonaco.

Un groupe japonais très "suisse"

Citizen Watch ambitionne par cette acquisition d'étendre sa gamme de marques.

La firme japonaise n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essai en Suisse. En 2012, le groupe avait acquis la société neuchâteloise Prothor Holding, qui détient la Manufacture La Joux-Perret à La Chaux-de-Fonds, laquelle produit des mouvements mécaniques pour l'industrie horlogère. Citizen s'était également emparé de Prototec, fabricant de composants, et la marque Arnold & Son.

ats/rens

Publié le 27 mai 2016 à 09:04 - Modifié le 27 mai 2016 à 09:12