Modifié le 02 novembre 2016 à 11:48

Des banques s'unissent pour combler le retard de la Suisse dans les Fintech

L'exploitant de la Bourse suisse, SIX Group, figure parmi les fondateurs de l'association Swiss Fintech Innovations.
Des banques s'unissent pour combler le retard de la Suisse dans les Fintech Le Journal du matin / 1 min. / le 01 avril 2016
La place financière suisse veut davantage se spécialiser dans les nouvelles technologies liées aux services financiers. Une association entre plusieurs grandes banques et assureurs a été fondée jeudi à Zurich.

Avec la fin du secret bancaire et la sévérité des nouvelles régulations, la place financière helvétique se cherche une nouvelle identité. Celle-ci pourrait bien passer par les Fintech.

Ces nouvelles technologies financières permettent par exemple de simplifier les moyens de paiement, d'investir en un clic sur des produits sélectionnés par des algorithmes ou d'obtenir un crédit sans devoir passer par une banque traditionnelle.

Combler le retard de la Suisse

L'association nouvellement créée veut fédérer les acteurs financiers, technologiques, scientifiques et politiques. Les grandes banques traditionnelles ont en effet tout intérêt à unir leurs forces pour se rapprocher de ces nouveaux acteurs technologiques qui bouleversent le secteur.

La Swiss Fintech Innovations vise à combler le retard pris par la Suisse en matière d'innovation et de digitalisation financière. L'objectif est de faire de la Suisse un pôle international de premier plan dans le secteur bancaire numérique.

Un marché en pleine évolution

Parmi les fondateurs figurent Credit Suisse, Raiffeisen, Lombard Odier, la Banque cantonale de Zurich (BCZ), les assurances Helvetia et Swiss Life ainsi que l'exploitant de la Bourse suisse SIX Group. Ils collaboreront avec le Swiss Fintech Research Lab, développé à l'Université de Zurich.

Il s'agit de repositionner la place bancaire helvétique dans ce marché en pleine évolution. Ce domaine est dominé par des starts-ups. Selon la Handelszeitung, la Suisse ne comptait que 24 sociétés Fintech en 2010, un nombre qui s'élevait à 162 fin 2015.

Rouven Gueissaz/dk

Publié le 01 avril 2016 à 07:38 - Modifié le 02 novembre 2016 à 11:48

Investissements de Credit Suisse

Credit Suisse va investir annuellement 100 à 200 millions de francs dans l'innovation.

Les transformations technologiques dans les activités bancaires sont pour l'heure insuffisamment orientées vers les clients, a indiqué jeudi le président de l'établissement Urs Rohner

Les technologies financières (Fintech) ne serviront pas uniquement à l'exécution de paiements ou à des opérations sur titres, selon lui. Le conseil à la clientèle pourrait être également concerné.