Modifié

ChemChina rachète Syngenta pour 43,8 milliards de francs

Le géant ChemChina va racheter le groupe Syngenta pour près de 44 milliards de francs [RTS]
Le géant ChemChina va racheter le groupe Syngenta pour près de 44 milliards de francs / 19h30 / 2 min. / le 3 février 2016
Le groupe bâlois d'agrochimie Syngenta a annoncé mercredi son rachat par le géant chinois de la chimie ChemChina pour 43 milliards de dollars (43,8 milliards de francs).

La société publique chinoise ChemChina lancera une offre amicale de 43 milliards de dollars (43,8 milliards de francs) sur le groupe suisse de semences et de pesticides Syngenta, ont annoncé les deux sociétés mercredi.

Le conseil d'administration de Syngenta recommande à l'unanimité d'accepter l'offre. L'opération doit être finalisée d'ici la fin de l'année.

Cette offre en numéraire représente 465 dollars par action, à quoi s'ajoute un dividende spécial de cinq francs suisses par titre, soit au total l'équivalent de 480 francs suisses par action, au taux de change du 1er février.

>> Lire aussi: "Les perspectives d'avenir sont vraiment brillantes pour Syngenta"

Le siège de Syngenta restera domicilié en Suisse

"Le dividende ordinaire proposé de 11 francs suisses sera payé en plus", a précisé Syngenta, ajoutant qu'une introduction en bourse future du nouvel ensemble est envisagée.

"Syngenta restera une entreprise de stature mondiale avec son siège domicilié en Suisse" et la direction actuelle continuera de la piloter, poursuit le chimiste suisse dans un communiqué. Le nouvel actionnaire permettra la poursuite de la stratégie et de l'investissement à long terme dans l'innovation, poursuit Syngenta.

John Plassard, directeur adjoint chez Mirabaud Securities, estime que cette consolidation est logique dans ce secteur en difficulté, mais qu'elle sera difficile pour les employés en Suisse. "On peut craindre des délocalisations ou des restructurations."

>> Son interview dans le Journal du matin:

John Plassard. [RTS]RTS
"C’est une consolidation qui va être difficile pour les employés en Suisse, mais logique pour le secteur" / Le Journal du matin / 2 min. / le 3 février 2016

agences/ptur

Publié Modifié

Questions autour de la préservation des emplois

Unia a exigé des garanties de ChemChina pour qu'il maintienne les emplois en Suisse après le rachat. Syngenta emploie plus de 28'000 personnes à travers le monde et quelque 3300 collaborateurs en Suisse. Environ 500 d'entre eux sont soumis à la convention collective de travail (CCT).

Unia demande que ChemChina soit transparent quant à la stratégie qu'il compte adopter. Les sites de Bâle, Monthey (VS), Stein (AG), Münchwilen (TG), Kaisten (BL) et Dielsdorf (ZH) ne doivent pas rester dans l'incertitude.

Réserve des autorités bâloises

Le gouvernement de Bâle-Ville aurait préféré que le groupe d'agrochimie reste indépendant, a déclaré le ministre de l'économie Christoph Brutschin (PS).

"Vu que ce scénario ne semble plus envisageable, ce sont les buts et les perspectives du nouveau propriétaire qui passent au premier plan", a confié mercredi le conseiller d'Etat. Pour l'exécutif de Bâle-Ville, le maintien des sites et des emplois de Syngenta à Bâle, à Stein (AG) ainsi que des cinq autres sites a désormais la priorité.

L'action Syngenta bondit

L'offre de rachat a fait bondir le cours de l'action de Syngenta à la Bourse suisse. Trente minutes après l'ouverture du marché, elle s'affichait en hausse de 6,5% à 417,80 francs.

Syngenta a tenu le haut du tableau boursier toute la journée, pour terminer avec +2,7%. ChemChina a dévoilé son offre de rachat de l'agrochimiste bâlois à 480 francs par action (y compris un dividende extraordinaire) ce qui valorise le groupe à environ 43 milliards de dollars (43,8 milliards de francs).