Modifié

Les entreprises suisses "bien placées" pour faire des affaires avec l'Iran

Livia Leu (ici, en 2006). [Alessandro della Valle - Keystone]
Livia Leu (ici, en 2006). [Alessandro della Valle - Keystone]
La Suisse est bien positionnée pour faire des affaires avec l'Iran et peut rivaliser avec la concurrence, estime Livia Leu, ex-ambassadrice de Suisse à Téhéran entre 2009 et 2013.

Dans le domaine des relations économiques, "je pense que certaines choses vont désormais pouvoir s'améliorer", a indiqué Livia Leu lundi sur les ondes de la radio publique alémanique SRF.

L'actuelle responsable des relations économiques bilatérales au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) estime que la Suisse est bien placée face à l'Iran. Un avis partagé par le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann:

Johann Schneider-Ammann: "C'est le meilleur moment pour aller en Iran" [RTS]
Johann Schneider-Ammann: "C'est le meilleur moment pour aller en Iran" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 18 janvier 2016

Mais les entreprises helvétiques doivent se dépêcher car la concurrence ne dort pas, a ajouté la déléguée du Conseil fédéral aux accords commerciaux.

La Suisse pourrait s'imposer dans les "cleantech"

"L'Iran est un grand marché et les possibilités sont multiples", a encore ajouté Livia Leu, rappelant que la Suisse pourrait s'imposer dans les domaines de l'efficacité énergétique et dans les biens de consommation.

ats/ptur

Publié Modifié