Modifié le 30 septembre 2015 à 22:07

Le scandale des moteurs truqués pourrait coûter 50 milliards à VW

Volkswagen se prépare à rappeler des millions de véhicules.
Le scandale des moteurs truqués pourrait coûter 50 milliards d'euros à VW Le 12h30 / 1 min. / le 30 septembre 2015
La banque du Bade-Wurtemberg a évalué le coût du scandale des moteurs truqués de Volkswagen à 50 milliards d'euros. Elle a tenu compte, entre autres, des amendes qu'encourt le groupe aux Etats-Unis.

Pour cet établissement régional public, le coût de ce scandale aux dimensions planétaires pourrait donc s'élever à 50 milliards d'euros, soit presque 55 milliards de francs, si l'on tient compte du montant des amendes aux Etats-Unis, des opérations de rappel des voitures à travers le monde et des multiples batailles juridiques qui sont en train de se mettre en place.

Jusqu'à présent, le groupe de Wolfsburg a mis de côté l'équivalent de 7 milliards de francs pour faire face aux conséquences financières de l'affaire.

L'ex-patron risque gros également

Il pourrait aussi en coûter très cher à Martin Winterkorn, l'ancien patron de Volkswagen qui a démissionné mercredi dernier. La justice allemande le soupçonne de fraude et a ouvert une enquête le concernant.

S'il s'avère que Martin Winterkorn était au courant des manipulations sur les moteurs diesel du groupe, et qu'il a autorisé une fraude systématique, celui qui était jusqu'à présent le patron le mieux payé d'Allemagne risque même une peine de prison.

"Un flagrant délit de mensonge et vous êtes mort"

Invité sur le plateau du 19:30, l'avocat Carlo Lombardini évoque la situation complexe à laquelle Volkswagen est confronté aux Etats-Unis, sur le front des "enquêtes internes extrêmement étendues".

A la question du conseil qu'il donnerait au nouveau président du groupe Matthias Müller, Carlo Lombardini insiste sur la franchise: "Aux Etats-Unis, si vous vous faites prendre en flagrant délit de mensonge ou de négligence dans la gestion du cas, vous êtes mort".

Scandale VW: le point avec Maître Carlo Lombardini, Avocat
19h30 - Publié le 30 septembre 2015

Blandine Milcent/jzim/mo

Publié le 30 septembre 2015 à 12:31 - Modifié le 30 septembre 2015 à 22:07

Des plaintes au Texas et en France

Aux Etats-Unis, un district du Texas annonce qu'il va porter plainte pour pollution de l'air et réclame 100 millions de dollars.

En France, l'association "Ecologie Sans Frontière" annonce elle aussi une plainte "pour tromperie aggravée et mise en danger de la vie d'autrui".