Modifié le 23 septembre 2015 à 23:30

Le patron de Volkswagen Martin Winterkorn annonce sa démission

Sous la direction de Martin Winterkorn, Volkswagen est devenu le premier constructeur automobile mondial.
Sous la direction de Martin Winterkorn, Volkswagen est devenu le premier constructeur automobile mondial. [AP Photo/Michael Sohn - ]
Alors que le groupe allemand Volkswagen est en pleine tourmente depuis la découverte de moteurs truqués dans certains véhicules, le PDG Martin Winterkorn a annoncé sa démission mercredi.

Martin Winterkorn affirme ne s'être rendu coupable "d'aucun manquement", mais dit "prendre la responsabilité" du scandale et remet sa démission pour permettre à Volkswagen "un nouveau départ", selon un communiqué du groupe.

L'annonce de la démission par le président du conseil de surveillance

le oresident du conseil de surveillance de volkswagen annonce la demision du pdg
L'actu en vidéo - Publié le 23 septembre 2015
 

"Les événements de ces derniers jours m'ont choqué. Par dessus tout, je suis abasourdi que des écarts de conduite d'une telle ampleur aient été possibles au sein du groupe Volkswagen", a-t-il ajouté. Martin Winterkorn, 68 ans, dirige Volkswagen depuis 2007.

Mardi soir, il s'était excusé sans présenter sa démission.

>> Lire: Le PDG de Volkswagen s'excuse, sans annoncer sa démission

Plainte pénale

Le comité exécutif du conseil de surveillance, réuni mercredi pour entendre les explications de Martin Winterkorn sur un scandale sans précédent dans l'histoire du constructeur automobile, a annoncé de son côté qu'il examinerait vendredi de nouvelles propositions de nominations à la direction.

Il a ajouté qu'il s'attendait à de nouvelles conséquences pour le personnel dans les jours à venir et que dans l'intervalle Volkswagen déposera une plainte au pénal.

Une démission "inévitable"

Interrogé dans le cadre de l’émission Forum, Flavien Neuvy directeur du Cetelem, l'observatoire européen de l'automobile, estime que cette démission était "inévitable", vu l'ampleur du scandale qui frappe le groupe.

Quant au profil pour redresser la barre à la tête de Volkswagen, "il faudra donner un nouvel élan et recréer un lien de confiance entre clients et marque, après des accusations de tricherie. Un chantier gigantesque et qui prendra des années". Cette entreprise est très marqué par l'aspect familial des choses avec un pouvoir concentré, ce qui écarte probablement la possibilité de quelqu'un de l’extérieur, "même si on peut tout imaginer", estime enfin Flavien Neuvy.

>> L’interview de Flavien Neuvy dans l’émission Forum

Flavien Neuvy.
- https://twitter.com/flavienneuvy
Forum - Publié le 23 septembre 2015

L'Allemagne a par ailleurs annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête sur les moteurs truqués de Volkswagen.

>> Lire: L'Allemagne ouvre une enquête sur les moteurs truqués de Volkswagen

agences/fisf

Publié le 23 septembre 2015 à 17:08 - Modifié le 23 septembre 2015 à 23:30