Modifié le 03 mai 2015 à 15:50

UBS avertit ses employés après des abus dans le travail à domicile

Le travail à domicile c’est par exemple moins de temps perdu dans les trajets et une gestion flexible du temps de travail.
Le travail à domicile est considéré comme un privilège par UBS. [nyul - Fotolia]
Retour au bureau. C'est l'ordre d'UBS à ses employés révélé par la Schweiz am Sonntag. La banque, qui s'était lancée dans un programme de temps partiel à domicile à Zurich, doit serrer la vis.

La remise à l'ordre vient d'un cadre supérieur de la banque, indique le journal dominical, qui parle d'abus et écrit dans un courriel que travailler à la maison doit rester l'exception et non pas devenir la règle.

"Le travail à domicile est un privilège dont il ne faut pas abuser", indique le texte, ajoutant que les employés doivent avoir l’accord de leur supérieur avant d’exercer de la sorte et pouvoir être toujours atteignable.

La direction a constaté les abus de banquiers injoignables et démarrant visiblement leur week-end le jeudi soir.

cab

Publié le 03 mai 2015 à 15:45 - Modifié le 03 mai 2015 à 15:50