Modifié le 29 avril 2015 à 17:01

Deux millions d'Allemands doivent cumuler deux emplois pour vivre

L'Allemagne a entrepris une importante libéralisation de son marché du travail entre 2003 et 2005, grâce aux réformes voulues par l'ancien chancelier Gerhard Schröder.
L'Allemagne a entrepris une importante libéralisation de son marché du travail entre 2003 et 2005, grâce aux réformes voulues par l'ancien chancelier Gerhard Schröder. [Peter Klaunzer - ]
Environ 2 millions d'Allemands, soit 5% de la population active, sont forcés de cumuler au moins deux emplois pour vivre, selon des données officielles publiées mercredi.

En 2014, 5% de la population active allemande a occupé au moins un autre emploi à côté de son activité principale, a annoncé l'Office fédéral des statistiques Destatis. Cette proportion a augmenté de 13% par rapport à 2011.

Ces travailleurs sont en majorité des femmes, âgées de 35 à 55 ans. Le cumul d'emplois touche 5,4% des femmes actives, contre 4,6% des hommes. Destatis explique que les femmes sont plus concernées, car elles occupent le plus d'emplois à temps partiel en Allemagne.

Quelque 8,5 heures par semaine

Les 35-44 ans (5,8%) et les 45-54 ans (5,5%) sont ceux qui occupent le plus fréquemment plusieurs activités. Le deuxième emploi est la plupart du temps un travail salarié (60,5%), alors que 34,5% s'établissent comme indépendants. En moyenne, l'emploi annexe correspond à 8,5 heures de travail par semaine.

Ces chiffres nuancent la réalité du marché de l'emploi en Allemagne, qui connaît actuellement le plus faible taux de chômage (6,4%) depuis sa réunification en 1990.

ats/fisf

Publié le 29 avril 2015 à 17:00 - Modifié le 29 avril 2015 à 17:01