Modifié le 23 mars 2015 à 14:55

La Russie injecte 400 millions d'euros pour soutenir son marché automobile

Vladimir Poutine visite l'usine Volkswagen de Kalouga en 2009. Le constructeur allemand va licencier au moins 150 salariés du site.
Vladimir Poutine visite l'usine Volkswagen de Kalouga en 2009. Le constructeur allemand va licencier au moins 150 salariés du site. [ - AP Photo/Alexander Natruskin]
Le gouvernement russe prévoit de débloquer près de 400 millions d'euros - plus de 422 millions de francs - pour soutenir le marché automobile victime de la crise économique.

Ces mesures prévoient notamment des subventions pour réduire le coût des crédits automobiles et des achats de véhicules utilitaires par des structures publiques, a précisé le chef du gouvernement Dmitri Medvedev, alors que les ventes s'effondrent et que les constructeurs réduisent drastiquement leurs cadences de production en Russie.

La chute des cours pétroliers et les sanctions occidentales liées au conflit ukrainien sont les causes premières de cet état de fait. L'affaiblissement du rouble a également grevé la demande.

Volkswagen licencie

Le géant automobile allemand Volkswagen a d'ailleurs annoncé lundi qu'il licencierait au moins 150 salariés dans son usine de Kalouga, au sud de Moscou.

"Au cours des premiers mois de 2015, le marché automobile russe a continué de ressentir l'impact d'une économie faible, de hausses des prix importantes et de taux d'intérêt élevés. Nous ne pensons pas que cela changera dans les mois à venir", explique Volkswagen.

agences/pym

Publié le 23 mars 2015 à 14:54 - Modifié le 23 mars 2015 à 14:55