Publié le 14 mars 2015 à 17:56

L'Egypte multiplie les contrats à plusieurs milliards dans l'énergie

Vue de la centrale électrique de Shoubra El-Kheima près du Caire.
Vue de la centrale électrique de Shoubra El-Kheima près du Caire. [ - ]
Avec un projet de plusieurs milliards d'euros en Egypte, le groupe allemand Siemens est venu gonfler samedi la liste des gros contrats signés récemment par le gouvernement dans le domaine de l'énergie.

Siemens doit notamment construire une centrale thermique au gaz et de turbines à vapeur d'une capacité de 4,4 gigawatts. Le montant du contrat est de 4,4 milliards d'euros (4,7 milliards de francs), a indiqué le conglomérat allemand samedi.

Un millier d'emplois devraient être créés et les capacités de production d'électricté de l'Egypte doivent croître "d'au moins un tiers d'ici à 2020".

Attirer les investisseurs

Le gouvernement du président Abdel Fattah al-Sissi, qui veut attirer les investisseurs après des années de troubles politiques, a signé d'importants contrats avec d'autres groupes énergétiques européens et américains.

Le Britannique BP a ainsi annoncé le 6 mars investir 12 milliards de dollars pour doper sa production de gaz. La production pourrait débuter en 2017.

L'Italien Eni (Agip) a de son côté signé une déclaration d'intention pour des projets d'une valeur estimée à cinq milliards d'euros. Et l'américain General Electric va livrer 34 turbines à gaz pour 1,9 milliard de dollars.

ats/cab

Publié le 14 mars 2015 à 17:56